Collectif coeur de fibre Calvados

Internet très haut débit pour tous !

La commercialisation de la fibre optique dans le Calvados à la peine. Ou plutôt au point mort !

Trois questions à… (OF du 11 avril 2017)

Olivier Sueur,
vice-président du conseil départemental en charge du développement de la fibre optique.

Pourquoi avoir fait, samedi, une réunion d’information ?

Le but est de dédramatiser les choses, d’expliquer que tout le monde peut avoir la fibre où elle est éligible. Aujourd’hui, on a 950 kilomètres de câbles et on a ouvert à la commercialisation quasiment 60 000 prises. Nous sommes obligés de reconnaître que la commercialisation ne se fait pas au niveau du grand public, puisque nous n’avons que 2 500 raccordements commercialisés.

Combien de prises de fibre optique sont commercialisables Lire la suite...

THD : Sébastien Soriano se dit “très inquiet” sur les retards constatés dans le déploiement de la fibre

Source: https://m.universfreebox.com/article/42553/THD-Sebastien-Soriano-se-dit-tres-inquiet-sur-les-retards-constates-dans-le-deploiement-de-la-fibre

Dans une interview accordée aux Echos, Sébastien Soriano, le président de l’ARCEP après être revenu sur l’accord passé avec les opérateurs pour accélérer la couverture mobile a fait part de sa forte inquiétude quant aux retards pris sur le déploiement de la fibre.

Sébastien Soriano s’est montré confiant dans l’accord “historique” entre le gouvernement et les opérateurs dont certains points ont été évoqués dans la presse en attendant sa publication.

Lire la suite...

Les opérateurs téléphoniques investiront trois milliards d’euros contre les “zones blanches”

Les quatre opérateurs de téléphonie mobile en France vont investir plus de trois milliards d’euros dans le but d’éliminer les “zones blanches”, a indiqué le secrétaire d’État Julien Denormandie, dans une interview au Journal du Dimanche. Grâce à cet accord avec le gouvernement, “il n’y aura plus de zones blanches , identifiées par les élus locaux, où des Français vivent sans avoir accès à une téléphonie de qualité“, a-t-il assuré, évoquant une échéance de trois ans.

Proposition de loi sur la sécurisation des investissements publics et privés en matière de réseaux THD

Source : http://www.lexplicite.fr/proposition-loi-securisation-investissements-publics-prives-reseaux-tres-haut-debit/

 

Proposition de loi sur la sécurisation des investissements publics et privés en matière de réseaux à très haut débit 

Le 10 novembre 2017, le sénateur Patrick Chaize a déposé au Sénat une proposition de loi destinée à sécuriser le cadre juridique du déploiement des réseaux de communications électroniques à très haut débit (« THD » ou « FttH »).

Plus précisément, ce texte poursuit plusieurs objectifs :

  • sécuriser les investissements des acteurs publics et privés dans les projets d’aménagement numérique ;
  • donner les moyens juridiques aux autorités concernées (Etat, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes -ARCEP-, collectivités locales) d’écarter tout risque de superposition entre un réseau FttH, déployé ou en voie de déploiement, et un autre réseau ;
  • rendre contraignants les engagements de déploiement pris par les opérateurs ;
  • encourager et faciliter l’investissement dans les réseaux de communications électroniques.

Cette initiative répond aux retards de déploiement en zone privée Lire la suite...

L’accélération en trompe-l’œil des opérateurs dans la 4G

Source : https://www.latribune.fr/technos-medias/l-acceleration-en-trompe-l-oeil-des-operateurs-dans-la-4g-764121.html

 

Selon l'Arcep (le régulateur des télécoms), Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free couvrent aujourd’hui respectivement 92%, 90%, 91% et 82% de la population en 4G. Mais en termes de couverture globale, les chiffres sont beaucoup moins bons.
Selon l’Arcep (le régulateur des télécoms), Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free couvrent aujourd’hui respectivement 92%, 90%, 91% et 82% de la population en 4G. Mais en termes de couverture globale, les chiffres sont beaucoup moins bons. (Crédits : Reuters)
Selon l’Agence nationale des fréquences (ANFR), le nombre de sites 4G mis en service dans l’Hexagone en 2017 a bondi de 25% par rapport à l’année précédente. Il n’empêche, en matière de couverture très haut débit pour la téléphonie mobile, la France reste très en retard sur ses voisins européens.

Au premier abord, les chiffres du dernier observatoire de l’Agence nationale des fréquences (ANFR), publiés ce mardi, paraissent élogieux. Selon cette étude, les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont poursuivi leurs efforts pour déployer le très haut débit mobile dans l’Hexagone. Concrètement, le nombre de sites 4G (sur lesquels les opérateurs installent Lire la suite...

Dossier à suivre : la fin du téléphone RTC sur ZDNET

 

Fin du Réseau Téléphonique Commuté : comment l’IP va tout changer

Dossier à lire et à suivre sur ZDNET : http://www.zdnet.fr/dossier/fin-du-rtc-4000237672.htm

En France comme ailleurs, le réseau commuté du téléphone (RTC) est devenu obsolète. Comme prévu, il va progressivement être mis hors service, remplacé par des solutions IP. Pourtant, beaucoup d’entreprises, satisfaites de la robustesse de ce vénérable réseau, tardent à envisager sa fin. Que va-t-il se passer ? Selon quel calendrier ? Quelles sont les solutions alternatives ? Comment Lire la suite...

Séismes : on pourrait les détecter à l’aide des fibres optiques du réseau internet

Par Science-et-vie.com

1 janvier 2018

Des milliers de kilomètres de fibres optiques parcourent le sous-sol de la baie de San Francisco pour fournir internet. Biondo Biondi, professeur de géophysique à l’université Stanford (Californie, USA), propose de s’en servir pour détecter des séismes. Il a testé son idée sur des fibres installées sous son université.

Comment ça marche ? Lorsque la lumière traverse une fibre, elle rencontre des impuretés qui Lire la suite...

La neutralité du net remise en cause aux Etats-unis

Source : https://info.arte.tv/fr/la-neutralite-dinternet-encore-fragile-en-europe
 CCF14 : 

Les FAI remettent en cause la neutralité du net aux USA. Ce qui met un terme à la notion de service public. Internet sera un produit comme un autre et pour l’avoir, il faudra payer et en plus selon l’utilisation que l’on en fera. Une atteinte aux petits acteurs de l’internet, aux projets de start-up, à l’innovation locale… et plus généralement au maintien de la fracture numérique par des services qui ne seront rendus qu’aux plus aisés  !  hélas Lire la suite...