Demain, la télé numérique terrestre passe en haute définition. Les décodeurs restent abordables si la télé est reçue par l’antenne râteau. Mais la note est salée si elle est reliée à une parabole.

L’histoire

« Le passage à la haute définition va me coûter très cher car je capte la télé par satellite ! » Maurice Perrot, 69 ans, qui habite Comblessac (Illeet-Vilaine), est en colère. Demain, les vingt-cinq chaînes gratuites de la télévision numérique terrestre basculent en haute définition (HD). Pour la plupart des foyers, l’impact financier de ce changement restera dans des limites relativement acceptables. La majorité des vingt-huit millions de ménages français captent la télé par une antenne râteau. Si leur décodeur actuel ne leur permet pas de capter la HD, ils doivent s’équiper d’un nouvel adaptateur. On en trouve de 25 € à 70 €. Ce n’est pas donné. Mais ça reste abordable par rapport au prix des décodeurs captant par satellite. Ils permettent d’accéder aux offres gratuites des opérateurs TNTSAT et Fransat. Et ils sont vendus en moyenne entre 100 et 150 €.

« Réception très mauvaise »

Le satellite est souvent choisi par des foyers qui captent mal les chaînes par la traditionnelle antenne râteau. « J’habite à la campagne, la réception est très mauvaise, explique Maurice Perrot. C’est pourquoi j’ai installé, il y a quinze ans, une parabole pour mes deux télés. » Le retraité a donc deux décodeurs qu’il doit remplacer s’il veut capter le satellite. Pour cette technologie, le basculement en HD est prévu le 25 avril. « Ça va me coûter 200 €. Et je vais devoir mettre à la poubelle le décodeur que j’ai acheté 90 € il y a deux ans. C’est hors de prix pour une évolution technologique que je n’ai pas demandée. » En France, un foyer sur quatre a une télé branchée sur un satellite. Cela inclut les abonnés à une offre payante. Pour ces derniers, c’est l’opérateur qui fournit le matériel adapté. Pour les offres gratuites par satellite de Fransat et TNTSAT, il faut s’assurer que son adaptateur pourra décrypter la haute définition. Et en changer, si ce n’est pas le cas. 150 000 ménages en France reçoivent la télévision uniquement par ce truchement, indique l’Agence nationale des fréquences. C’est le cas d’une lectrice d’ OuestFrance , qui habite en bord de mer : « Nous captons très mal avec l’antenne râteau. On s’est équipé du satellite, moyennant 200 € de dépenses, avec la parabole. Voilà qu’il faut à nouveau acheter un décodeur qui coûte 100 €. » Plus globalement, la course aux nouvelles technologies engendre une lassitude : « La qualité d’image que j’ai aujourd’hui me convient très bien, soupire Maurice Perrot. Que ce soit dans les voitures ou les téléphones, on nous impose toujours plus de high tech. » La question agite également les réseaux sociaux. « Maintenant, tout est fait pour jeter des appareils en bon état de marche » , s’insurge un internaute, sur le forum Que choisir , à propos du passage à la haute définition.

Jacques SAYAGH.