(OF 1er juillet 2016, Louise DELÉPINE)

BubbleMe répertorie sur les réseaux sociaux les profils des personnes qui nous entourent, pour mieux communiquer avec elles. L’application est présentée aujourd’hui à Beauregard.

L’idée

Communiquer via son téléphone avec les personnes qu’on croise dans la rue ou ailleurs, et cela même quand on n’a pas de réseau. C’est le pari de l’application BubbleMe, lancée par l’incubateur caennais RDI. Pas besoin de 4G ou de 3G, l’application repère toute seule les profils sur les réseaux sociaux des utilisateurs à 300 m à la ronde. À partir de là, il est possible de chatter, envoyer des photos et des vidéos, mais aussi de jouer à plusieurs. « Cela permet d’avoir un premier contact plus facile. Et puis de maintenir un lien dans les endroits où il n’y a pas de réseaux. Avec l’application, vous pouvez discuter ou jouer dans un train ou dans un avion sans aucune coupure », explique Samy HugonBenhellal, le concepteur de BubbleMe.

Un mode fun, un mode pro

Via l’application, l’utilisateur peut aussi décider d’utiliser les réseaux sociaux déjà existants comme Facebook, Twitter ou Linkedin. Cette technologie a demandé un an de travail. Cette application veut toucher les jeunes, très friands de réseaux sociaux, mais souhaite aussi être utile au monde professionnel. « Combien de fois je me suis retrouvé dans des congrès où le réseau ne passe plus, et où je voulais prendre des contacts professionnels sans forcément savoir qui était qui », raconte Malek Rezgui, investisseur dans ce projet d’application. BubbleMe permet d’afficher quelques lignes de description où chaque utilisateur peut indiquer ce qu’il recherche et qui il est. « Cela peut faciliter la recherche d’emploi par exemple. Les utilisateurs ont aussi la possibilité d’envoyer leur carte, leur CV aux professionnels qui les entourent », assure Samy Hugon-Benhellal. BubbleMe sera aussi accessible aux marques dans un mode payant. « Elles pourront créer leur bulle pour diffuser des informations, des bons de réductions, et comme dans d’autres applications, les utilisateurs pourront noter. » Les concepteurs de BubbleMe ont donc choisi le festival Beauregard pour lancer leur application. « Nous voulions un lancement normand. Et c’est le lieu idéal, un lieu de rassemblement où les gens peuvent partager autour de la musique, des concerts. » BubbleMe se donne pour objectif « 150 000 téléchargements d’ici la fin de l’année, et un million en 2017. » L’application est disponible sur l’Applestore depuis une semaine. La version sous Androïd sortira le 1er août.