illustration avec un schéma de réseau sur la France méropolitaine

Le département de la Haute Garonne a lancé son service de 4G fixe sur quelques cantons du département afin d’assurer un accès à haut débit, en attendant de la fibre optique.

Lors de la présentation du SDAN (Schéma Départemental d’Aménagement Numérique), le département Haute Garonne a présenté ses plans concernant le département. Ainsi, le plan prévoit une première phase de déploiement de fibre avec la régie Haute Garonne Numérique et une montée en débit sur les réseaux DSL d’Orange mais également une montée en débit sur la radio avec la 4G. La Haute Garonne veut ainsi couvrir le département en haut débit (<30 Mbps) d’ici la fin de l’année.

Pour atteindre cet objectif, le département compte sur la montée en débit, DSL et radio. Le département a signé un accord avec Orange pour le déploiement des NRA-MeD (Montée en Débit) pour la montée en débit DSL. En décembre 2016, 10 opérations ont été lancées : Izaut-de-l’Hôtel, Buzet-sur-Tarn, Marquefave, LHerm, Arbas, Castelbiague, Vieillevigne, Saint-Pé-d’Ardet et Lauzerville. 10 opérations seront lancées avant la fin du mois janvier 2017 sur les communes suivantes : Blajan, Burgalays, Chaum, Estenos, Ponlat-Taillebourg, Saiguède, Sainte-Foy-de-Peyrolières, Bazus, Vacquiers et Gardouch. D’ici fin 2018, Orange devra assurer 54 opérations de montée en débit DSL, concernant environ 15 000 prises, pour un investissement de 5 Millions d’euros.

L’autre solution est la montée en débit par radio. Depuis 2007, le département a passé une délégation à Altitude Infrastructure et à la société toulousaine Alsatis pour fournir des solutions radio avec le WiMax (4 Mbps). Les 2 partenaires ont eu le feu vert pour changer les infrastructures WiMax pour des infrastructures en 4G sur la fréquence 3,5GHz. Ainsi, les abonnés profiteront d’une connexion jusqu’à 30 Mbps via une antenne mobile, sans perturbation par les smartphones 4G.

Fin 2016, 11 sites ont été mis en service, dont 3 sur Montjoire et 8 sur le canton de Léguevin : Launac, Cabanac Seguenville, Le Castera, Lagraulet-Saint-Nicolas, Belleserre, Brignemont, Brignemont-Sainte-Menne et Merenvielle. Ces sites couvrent environ 5 000 prises. Au premier semestre 2017, 10 sites seront mis en service et ouverts commercialement : Villemur-sur-Tarn, Bonrepos-Riquet, Goutevernisse, Mailholas, Rieux-Volvestre, Latrape, Martisserre, Lilhac, Les Toureilles et Martres-Tolosane. 43 autres sites seront en phase de travaux. 36 autres sites seront à créer au second semestre 2017.

La Haute Garonne, Altitude Infrastructure et Alsatis Réseaux proposent une solution de 4GFixe, des services d’Internet fixe utilisant les réseaux mobile 4G. Les 3 opérateurs présents sur les réseaux WiMax (AlsatisNordNet et Ozone) continuent de proposer leurs offres Radio mais par le biais du réseau 4G de la Haute Garonne que par le WiMax. Les offres sont identiques en WiMax et en 4GFixe. A terme, le réseau 4GFixe couvrira environ 25 000 prises, soit 100 chantiers pour un investissement de 7 Millions d’euros.

En parallèle des montées en débit, Haute Garonne Numérique prépare son appel d’offres concernant la première phase du déploiement de la fibre optique FTTH. Orange et SFR ont montré leur intérêt pour l’appel. Cette première opération de déploiement de la fibre par un opérateur public concernent les communes autour de Toulouse ne se trouvant pas dans la zone AMII (SICOVAL, Muretain, Coteaux-Bellevue, CC de la Save au Touch, Grenade sur Garonne,…), du Luchonnais et du Volvestre. L’objectif du département est d’atteindre 80% de la population en fibre optique d’ici 2020.