www.lesnumeriques.com/vie-du-net/fibre-2-millions-nouvelles-prises-en-zones-peu-denses-pour-free-n64127.html


Une première incursion sur les RIP

Dans le cadre du plan THD qui doit permettre à l’intégralité du territoire d’être raccordé à Internet en très haut débit, Free va construire 2 millions de prises en fibre optique sur les réseaux opérés par Axione.


Le groupe Iliad confirme aujourd’hui l’accord signé entre Free et Axione il y a quelques jours, qui prévoit que Free puisse proposer son offre d’accès à Internet par fibre optique (FTTH) sur les réseaux d’initiative publique (RIP), opérés par Axione. Cet accord porte sur le déploiement  d’un total de 2 millions de prises supplémentaires sur le réseau Free. Comme attendu, la plupart des futurs foyers raccordés se trouveront dans des zones peu denses en habitations, délaissées par les opérateurs pour leur manque de rentabilité.


Les réseaux d’initiative publique, déployés par les collectivités territoriales au travers d’un co-investissement public/privé (14 milliards d’euros par les FAI, 6,5 milliards d’euros de subventions), doivent permettre au gouvernement de tenir les engagements pris au travers du plan Très Haut-Débit dont l’objectif est de raccorder l’intégralité du territoire d’ici 2022. Dans ces zones d’initiative publique, les engagements pris commencent doucement à porter leurs fruits, puisqu’en mars dernier 860 000 logements étaient éligibles au FTTH dans les territoires ruraux. Si l’on y ajoute le VDSL2, ce sont 31,2 % des ménages et locaux professionnels qui ont d’ores et déjà accès au très haut débit dans ces zones.

Premier accord du genre pour Free, le FAI “démontre [ainsi] son soutien au modèle RIP et son engagement à rendre disponibles ses offres FTTH dans les zones moins denses, où l’attente pour le très haut débit est forte“, estime Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad. Si aucun calendrier précis n’est avancé pour le déploiement de ces 2 millions de nouvelles lignes FTTH, les travaux déboucheront “d’ici quelques trimestres” sur la commercialisation effective des offres d’accès à la fibre optique de Free.

Au 31 mars 2017, l’Arcep recensait 2,45 millions d’abonnements à une offre d’accès à Internet en FTTH (+ 53 % sur un an) pour un total de 8,2 millions de logements éligibles à cette technologie (+ 37 % sur un an). Les villes (3 millions de prises) et les zones très denses (4,3 millions de prises) trustent quasiment toutes les lignes FTTH déployées à cette date. Il est donc intéressant d’apprendre que les réseaux d’initiatives publiques réussissent à encourager les FAI à y investir pour le déploiement de leurs offres en fibre optique.