En tant qu’opérateur de RIP « made in Normandie », David El Fassy, Président du Groupe Altitude Infrastructure était invité à intervenir hier, la semaine dernière, dans le cadre de la nouvelle édition des Etats généraux des RIP organisés à Deauville. Objectif : revenir sur son développement historique et sur les objectifs 2018 de celui qui est devenu un acteur majeur du Plan France Très Haut Débit.

L’opérateur est aujourd’hui bien loin de sa physionomie normande de ses débuts, dans les années 2000. Avec 22 Réseaux d’Initiative Publique (RIP)* et 2,7 millions de prises raccordables en FTTH sur ses réseaux, il figure à la seconde place des acteurs de ce marché.
 
Plus de 3 millions de prises FTTH à terme
 
Une croissance fulgurante puisqu’il est passé de 1 à 2,7 millions de prises en 2 ans, et a même dû revoir son objectif initial à la hausse pour fixer désormais son ambition à plus de 3 millions de prises à terme.
 
Et le terme est proche car David El Fassy rappelle que « les jeux seront faits d’ici l’été 2018. Les derniers appels d’offre des RIP sont en cours d’attribution – nous avons d’ailleurs signé il y a 3 jours le marché des Pyrénées-Orientales, après avoir officialisé celui de l’Aude mi décembre 2017 – et les décisions concernant les zones AMEL seront prises d’ici juin prochain ».
 
2018 : renforcement de la présence des OCEN et cap sur le business pro
 
Si le déploiement des réseaux FTTH rythme le quotidien de l’opérateur (il comptera un parc de 330.000 prises commercialisables d’ici la fin de l’année), 2018 est également placée sous le signe du renforcement des relations avec les opérateurs de services, qu’ils soient dédiés au grand public ou aux professionnels.
 
2017 avait lancé le « mouvement OCEN sur les RIP » avec l’arrivée de Bouygues Telecom sur les réseaux d’Altitude Infrastructure au travers de Rosace (Alsace). Celui-ci devrait s’intensifier cette année avec la confirmation de la venue de cet opérateur grand public dans le Doubs, dès le printemps. « Moins de 6 mois après la signature de notre convention cadre avec Bouygues Telecom, les services sont opérationnels et déjà commercialisés. Nous renforçons notre accompagnement pour étendre la présence de cet opérateur à l’intégralité de nos réseaux et nous avons de bonnes raisons de penser que 2018 sera l’année de la venue d’autres OCEN sur un très grand nombre de nos RIP » prédit le dirigeant.
 
L’activité wholesale vers les opérateurs professionnels sera nettement renforcée cette année, au travers de la mise en place de nouveaux moyens. Parmi ceux-ci, une refonte du catalogue de services permettra d’ici quelques semaines de proposer un panel de solutions encore plus adapté aux besoins des entreprises, avec un positionnement tarifaire plus attractif.
 
Conséquence immédiate de cette croissance, l’opérateur poursuit ses recrutements. Plus de 150 sont prévus au cours de l’année. L’effectif fin 2018 atteindra alors les 400 collaborateurs. Il envisage par ailleurs de construire un nouveau bâtiment pour son siège social, sur Val-de Reuil (Eure), afin de regrouper les équipes supports, aujourd’hui réparties sur plusieurs sites de cette même ville. Ce projet devrait voir le jour fin 2019.
 
* Situation des RIP détenus par Altitude Infrastructure au 13/03/18 :
  •  En cours de déploiement et/ou de commercialisation : Alpes de Haute-Provence, Bouches-du-Rhône et Hautes-Alpes (PACT Fibre) ; Alpes-Maritimes (La Fibre 06) ; Alsace (Rosace) ; Aude ; Doubs (Doubs Très Haut Débit) ; Eure (Eurek@) ; Grand-Est (Losange), Manche (Manche Fibre) ; Pyrénées-Orientales (Numérique 66).
  •  Déploiement achevé – en commercialisation et/ou exploitation : Aveyron ; Calvados ; Deux-Sèvres ; Golfe du Morbihan – Vannes agglomération (REV@); Haute-Garonne ; Ile et Vilaine ; Orne ; Maizières-les-Metz (Resoptic) ; Meuse (Net 55) ; Toulon Métropole (TPM THD) ; Vendée ; Lozère (Net48) ; Rodez agglo (Net Grand Rodez).

Partagez / follow us :