CCF14 : Microsoft, l’un des 4 géants de l’informatique et de l’internet , s’attaque aux campagnes en zones blanches, et c’est le RIP Gers numérique qui ouvre ses portes.
Si c’est une bonne nouvelle pour les usagers en zones blanches, c’est un très mauvais signe qu’un des “GAFA” coopère avec un réseau d’initiative publique, non seulement pour la neutralité du net, mais aussi du fait qu’une société Américaine s’impose dans le coeur d’infrastructures publiques en France, là où manifestement ces réseaux  publics échouent quant à  leur déploiement.

Après les armoires dans les zones moyennement denses, voici les ondes dans les zones blanches que les RIP offrent sur un plateau aux sociétés privées : est-ce là une vraie stratégie de diversification ou l’aveu d’un échec ? La fibre reste la solution la plus pérenne, et vu les orientations choisies, elle n’est pas prête d’arriver en zone blanche !
Utiliser les basses fréquences libérées de la télévision, très “pénétrantes” n’est pas ce qui est le plus souhaitable.  L’internet par onde radio on le sait n’a jamais été correctement évalué en terme de santé publique. Il y a les pour et contres, et tant que les scientifiques sont dans le doute sur l’impact de la surmultiplication des fréquences et ondes,  est-ce un choix cohérent ?  

 

Source : https://www.echosdunet.net/breve/90181-breve-gers-veut-tester-solution-whitespace-microsoft


Gers Numérique, le RIP du département d’Occitanie, veut tester la solution de Microsoft sur le TV Whitespace Spectrum. L’objectif est d’apporter du haut débit en utilisant les fréquences non-utilisées de la TNT.

La question du déploiement du très haut débit reste toujours un problème pour les instances départementales. Certaines technologies alternatives permettent de patienter jusqu’à l’arrivée de la fibre optique. Ainsi, les technologies radios font partie de ces dernières : si le WiMax a été une solution pour le haut débit, la 4G Fixe en prend le relais dans le très haut débit.

Mais, le développement de la 4G Fixe dépend du déploiement des antennes-relais 4G par les opérateurs mobiles (Bouygues Telecom, Orange et SFR) ou de la création d’un réseau 4G. Mais les fréquences utilisées par ces derniers sont plutôt élevées (2,6GH et 3,5GHz) et ont une portée peu élevée mais beaucoup de débit. Les quatre opérateurs doivent également déployer leur réseau 4G sur les fréquences 700 et 800 MHz, d’anciennes fréquences de la télévision analogique et numérique, afin d’augmenter leur couverture.

De son côté, Microsoft cherche une solution alternative pour la couverture des zones blanches en utilisant les fréquences inutilisées de la télévision (TV Whitespace Spectrum ou TVWS) et les antennes des habitations. Il a commencé des déploiements un peu partout dans le monde (Jamaïque, Namibie, Philippines,…). L’éditeur de Redmond a approché le département du Gers. Le syndicat du département, Gers Numérique, est emballé par cette solution alternative en utilisant les fréquences inutilisées de la TNT. Deux sites pilotes ont été retenus : Monferran-Plaves et Bazian. Ces derniers ne sont pas couverts en 4G par les quatre opérateurs et seul un réseau WiFi du département couvre la zone.

L’expérimentation sera possible avec les autorisations des trois instances indépendantes concernées : l’ANFr pour la gestion des fréquences, l’ARCEP pour les télécoms et le CSA pour la TNT. Les autorités craignent des parasitages entre le TNT HD et le réseau TVWS.

 

Partagez / follow us :