CCF14 : ce sont bien les mix technologiques qui vont être utilisés pour couvrir à 100% le Calvados…s’il reste un financement pour ceux-ci ! L’argument du Département de contribuer à l’installation d’armoires de fibres pour accueillir les grands opérateurs n’est qu’ un prétexte à l’obtention de moyens de financement supplémentaires au profit de zones déjà fort bien pourvues en très haut débit Adsl Vdsl. Ceux qui ont voté l’avenant auront un jour des comptes à rendre.
 
Source : https://actu.meilleurmobile.com/pour-le-gouvernement-il-ny-aura-pas-de-couverture-100percent-fibre_174874
 
 

Malgré sa volonté de permettre à toute la population de bénéficier du très haut débit d’ici 2025, le gouvernement refuse d’adopter un objectif 100 % fibre.

Pour le gouvernement, il n'y aura pas de couverture 100 % fibre

Fibre optique

La récente déclaration de la secrétaire d’État à l’économie suscite beaucoup de questions. Dans une interview accordée au Monde, Delphine Gény-Stephann souligne que « compte tenu du poids des investissements, choisir la fibre sur 100 % du territoire et donc dans les zones les plus reculées semble prématuré ». Ce qui est étonnant, c’est le fait que cette affirmation semble être en contradiction avec l’ambition de la France de respecter la volonté européenne d’une société du Gigabit d’ici 2025. De son côté, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard considère que l’objectif consistant à proposer du très haut débit à tous les Français n’implique pas une question de technologie, mais plutôt de débit.

100% de la fibre ? Un objectif prématuré

Le directeur de l’Agence du Numérique Antoine Darodes semble aussi être du même avis. « Il est prématuré de fixer un objectif 100 % fibre parce que l’on ne sait pas ce qui va émerger à ce moment-là. S’il est possible d’atteindre 1 Gbit/s, par exemple avec de la 5G et pour moins cher que la fibre, pourquoi s’en priver ? » a-t-il confié aux journalistes du site 01Net lors d’une conférence de presse. Le secrétaire d’État à la Cohésion des territoires Julien Denormandie a d’ailleurs précisé que l’État n’avait jamais évoqué une quelconque intention de proposer une connexion par fibre optique à tous les Français, mais plutôt du bon débit d’ici 2020 et du très haut débit au plus tard en 2022. Pour y parvenir, diverses options seraient possibles dont le déploiement de la 5G, une solution moins onéreuse.

 

 

Partagez / follow us :