Source : http://www.zdnet.fr/actualites/zte-cesse-ses-activites-commerciales-un-risque-pour-le-plan-fibre-francais-39868014.htm
CCF14 : Après la pénurie de fibre optique voici une inévitable pénurie de matériels réseaux : on peut douter de l’ambition du nouveau programme du RIP Calvados dans de telles conditions ! 

ZTE cesse ses activités commerciales, un risque pour le plan fibre français ?

Business : Secoué par le bannissement des autorités américaines, le géant chinois annonce la cessation de ses activités commerciales. Or, ZTE est un fournisseur important en équipements fibre vendus aux opérateurs français.

Le bannissement de ZTE aux Etats-Unis pourrait avoir d’importantes conséquences sur le plan très haut débit en France. Rappelons qu’en avril dernier, département américain du Commerce a interdit à toutes les entreprises américaines de vendre leurs logiciels et leurs matériels à ZTE. 

 

 publicité 

Or, ZTE utilise notamment des puces américaines pour ses smartphones mais surtout pour ses équipements réseau.  « C’est extrêmement injuste pour ZTE et nous ne pouvons pas l’accepter ! » a réagi l’équipementier dans un communiqué, selon Reuters. « Les ordres de refus mettront gravement en péril la survie de ZTE, mais porteront également atteinte aux intérêts de tous les partenaires de ZTE, y compris un grand nombre de sociétés américaines. »

Ce mercredi, coup de théâtre, le groupe chinois qui a fait appel de la décision américaine annonce “la cessation de ses opérations commerciales”. Les conséquences sont multiples : la production de smartphones aurait été stoppée  et selon des médias chinois, la division terminaux serait cédée.

Mais surtout, ZTE va cesser de livrer des équipements réseau à ses clients opérateurs, or ZTE est un fournisseur important en équipements fibre d’accès vendus aux opérateurs français, tout comme son compatriote Huawei également en délicatesse avec l’administration US.

Selon nos informations, ZTE aurait averti par courrier ses clients que ses livraisons en équipements réseau allaient cesser. De quoi poser un problème pour les acteurs français en plein déploiement de fibre sur le territoire ? Faut-il s’attendre à un retard dans ce plan, d’autant plus que la matière première, la fibre passive, semble également souffrir de pénurie ?

Les opérateurs français interrogés par nos soins semblent néanmoins sereins. En tout cas officiellement. “Orange n’a pas d’alerte d’approvisionnement à signaler, ni sur les matériels Huawei, ni sur ceux de ZTE”, nous indique l’opérateur historique.

Même son de cloche de la part de SFR, important client de Huawei tandis que Bouygues Telecom souligne “n’avoir pas été contacté à ce sujet”. On a la légère impression qu’une communication de crise est en place pour éviter un petit vent de panique… 

Car cette annonce de ZTE aura bien des conséquences sur le plan très haut débit français, il va en effet obliger les opérateurs à revoir leurs commandes auprès d’autres fournisseurs (européens), ce qui va générer des délais supplémentaires et même une hausse des budgets.

Pour les acteurs nationaux et historiques, leur force de frappe et leur stratégie multi-équipementiers permettront de lisser cette décision. Pour les RIP, la situation est plus délicate car ils sont souvent mono-équipementier, se tourner vers Nokia c’est l’assurance de devoir payer 30% en plus que les chinois en moyenne.

Pas sûr que tous les acteurs de ce secteur stratégique (les RIP c’est 85% du territoire avec environ 7 millions de lignes FTTH) puissent supporter financièrement cette nouvelle donne. En off, certains d’entre eux parlent même de risque vital.

Partagez / follow us :