Orange et le coup de la panne dans l’Orne : début de la fin du cuivre ?

Internet Haut débit pour tous !

Orange et le coup de la panne dans l’Orne : début de la fin du cuivre ?

CCF14 :

Ce que nous annoncions dès la constitution de notre association se produit : la dégradation de l’état du réseau cuivre et de ses conséquences surtout quand Orange n’entretient plus les lignes.Les campagnes sont de plus en plus isolées et délaissées.

A lire ci-dessous :

Joseph Montier : «On a l’impression d’être au fond des territoires. Aujourd’hui, tous les services
publics imposent le numérique, mais nous n’y avons pas accès. » Michèle Cousin renchérit: « Nos déclarations
l’Urssaf, aux impöts se font en ligne désormais. »

 

Source : https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/dans-l-orne-ils-n-ont-plus-ni-telephone-ni-internet-5744088

 

À cause de la pluie, ces habitants de l’Orne n’ont plus ni téléphone, ni Internet

Joseph Montier et Michèle Cousin vivent au lieu-dit Les Noyers, à Radon, dans l'Orne.

Des habitants de Radon, à l’orée d’une forêt ornaise, sont privés de réseau depuis des semaines. La faute aux fortes pluies qui ont endommagé le réseau. Ils se sentent abandonnés.

Il a traversé la route pour témoigner aux côtés de sa voisine. Joseph Montier et Michèle Cousin vivent aux Noyers, à Radon, dans l’Orne. Un hameau adossé à la forêt d’Écouves. C’est verdoyant, calme. Très calme… Le téléphone mobile y passe mal. Et, depuis des semaines, le téléphone fixe ne sonne plus chez eux. La panne remonte au 28 février pour Michèle, au 22 mars pour Joseph.

 
 
 
 

Connexion sous trois jours

« J’ai appelé aussitôt le service clients d’Orange, raconte la retraitée. La coupure a duré trois jours. Puis, tout a bien fonctionné jusqu’au 5  mars. J’ai rappelé. Cela a été rétabli le soir. » Quatre jours plus tard, nouvelle panne. Michèle la signale. « Un SMS m’a indiqué que la connexion serait rétablie sous trois jours. » Mais, fin mars, lors d’un énième appel, on lui dit que le problème persiste. Il est question d’un rétablissement le 24 avril. Et « rien ! » s’agace-t-elle.

Le lendemain, Michèle reçoit un nouveau message évoquant le 17 mai. Pendant ce temps, le couple s’est trouvé isolé. « Je n’avais donné que mon numéro de fixe à la clinique où mon mari a été opéré, confie-t-elle. Il y a eu des complications et on n’a pas réussi à nous joindre. » Pour avoir Internet, la retraitée a acheté un smartphone.

Des solutions de secours

Joseph Montier, lui aussi, a dû faire face. Et très rapidement car il gère le gîte et le camping d’Écouves. « Si je n’avais pas résolu le problème moi-même, je serais en liquidation, lâche-t-il ironiquement. Un autre opérateur m’a fourni une clé 4G, j’ai acheté une antenne et Internet fonctionne. » En boutique Orange, les deux Ornais se voient conseiller une « airbox » (pour se connecter au web partout, selon Orange).

« Au fond des territoires »

De retour aux Noyers, ils font le constat que l’équipement 4G est inopérant là où le réseau fait défaut… Ils retournent le restituer à Alençon. Joseph Montier perd patience. « On a l’impression d’être au fond des territoires. Aujourd’hui, tous les services publics imposent le numérique, mais nous n’y avons pas accès. » Michèle Cousin renchérit : « Nos déclarations à l’Urssaf, aux impôts se font en ligne désormais. »

La retraitée a interrogé la mairie. « Il y a un gros souci au niveau des Ragottières (un lieu-dit voisin) , confirme Alain Meyer, maire. Orange rencontre plus de problèmes que prévu. »

Orange ne donne aucune date

Sandrine Levallois, pour Orange Normandie, confirme : « Les lignes enterrées, en cuivre, ont été endommagées par les fortes pluies. Six fouilles ont été effectuées depuis février. Cent mètres de câble ont été changés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.