Paru dans Paris-normandie.

CCF14 : Alors que le Conseil Départemental a voté une rallonge conséquente pour la mise à disposition d’armoires aux grands opérateurs voici qu’Orange se montre frileux et peu pressé d’emprunter la fibre optique sur le réseau d’initiative public du Calvados.  Une fois de plus le RIP que deploie le département est en posture difficile. 

 
Nous réitérons qu’une révision radicale du projet est nécéssaire et qu’alimenter en priorité les zones blanches numériques permettrait de pérenniser le RIP14 : les 20% de clients potentiels dans ces zones prendraient sans hésiter un abonnement alors qu’aujourd’hui peu de prises ont été vendues la où le réseau est déployé. Ce qui donnerait certainement le “sens commercial” qu’Orange attend à un réseau qui pour le moment en est dépourvu.

Source : http://www.paris-normandie.fr/mobile/len/confidentiels/orange-n-est-pas-presse-de-se-risquer-sur-les-rip   (Article Accessible aux abonnés ou gratuitement contre une page de publicité)
 
Malgré les demandes insistantes qui lui sont adressées,Emmanuel Rochas, directeur régional d’Orange Normandie Centre, se montre toujours peu pressé de louer « du temps de fibre » sur les réseaux d’initiative publique à Très Haut Débit déployés par les Départements normands à l’exception de celui de la Manche où l’opérateur est présent depuis l’origine (et bientôt sur celui de l’Orne qu’il se prépare à installer). Explication : « On ira quand ça fera sens commercialement et pour l’instant, je ne vois aucune urgence». 
 
Philippe Augier, qui espérait que le groupe mettrait rapidement sa force de frappe commerciale de fournisseur d’accès au service du réseau de la côte fleurie, est prévenu. Le feu reste au rouge ou à tout le moins à l’orange

 

Partagez / follow us :