Source: https://www.ladepeche.fr/article/2018/07/06/2831390-la-4g-fixe-au-secours-du-haut-debit-numerique.html

 

 

Lors d’une présentation du conseil départemental aux maires du Sicoval, Le plan initial du SDAN (Schéma Départemental d’Aménagement Numérique) a été revu avec un objectif beaucoup plus ambitieux qui est celui d’avoir près de 100 % des foyers de Haute Garonne connectés à la fibre optique d’ici la fin 2022. Ainsi pour certaines zones les dates ont été décalées ce dont se plaignent leurs maires.

 

Pour la zone à habitat diffus d’Aureville/Clermont/Corronsac/Espanes qui devrait être connecté en dernier à la fibre en 2022, une solution temporaire d’internet 4G «fixe» haut débit numérique est en cours de mise en place.Sur le point culminant celle du château d’eau d’Aureville, trois antennes 4G d’une fréquence double des 4G du téléphone mobile, avec une portée d’une douzaine de Km ont été installées couvrant 360 degrés autour de l’édifice.

Chacune des antennes à un débit de 120 Mb/s, ce qui devrait assurer 30 Mb/s par usager, largement de quoi voir un film à la demande ou un match de foot sur son téléviseur HD. C’est aussi 5 Mb/s en flux montant permettant une vidéoconférence avec ses proches. Fin juillet 2018, après les tests de performance et de conformité, trois opérateurs pourront commencer à proposer les offres 4G internet. Ce sont le toulousain Alsatis, le normand Ozone, et le lillois Nordnet, filiale d’Orange.

 

Une telle solution 4G est déjà opérationnelle à Saint-Léon. Pour en bénéficier, il faudra changer son décodeur (la box) et faire installer une antenne sur le toit. L’abonnement (30-35€) devrait rester le même que celui d’ADSL classique sur lignes téléphoniques cuivre, le département assurant gratuitement l’installation de votre antenne.

Désormais téléphoner sur le fixe passe par la 4G en attendant la fibre.

Dans toute mutation technologique il y a des perdants. Avec la fibre optique sur tout le territoire, sans se tromper, on peut dire que les satellites TV et communication, vont progressivement disparaître. L’industrie de l’aérospatiale réfléchit à de nouveaux débouchés.

 

 

Partagez / follow us :