Demain, une fibre optique aux capacités démultipliées

Internet Haut débit pour tous !

Demain, une fibre optique aux capacités démultipliées

CCF14 : alors que la fibre optique est déployée et commercialisée à grande peine dans notre Département, voici qu’une nouvelle fibre optique apparait sur le marché bien plus puissante mais engendrant les mêmes coûts de déploiement que le fibre optique de 1ère génération.  Ce pourrait être une chance dans les zones blanches, car après tout rien n’y est déployé , mais cette technologiie concerne davantage les “villes intelligentes” (smart cities) . “Smart cities” versus… “forgotten villages” ?

Source : https://www.zdnet.fr/actualites/demain-une-fibre-optique-aux-capacites-demultipliees-39874065.htm

 

La fibre optique dépasse – et de très loin- le cuivre en matière de débit et de bande passante. Depuis près de dix ans, date de la première présentation du plan très haut débit, pouvoirs publics et industriels n’ont cessé de vanter la capacité de la fibre optique à répondre aux besoins des particuliers et des entreprises pour les décennies à venir. Surtout, le lien optique est loin d’être figé. Il va évoluer à l’avenir.

 

D’abord la fibre ne sera plus mono mais multicœur.

« Il s’agit de renforcer la capacité de la fibre optique » explique  Aurélien Bergonzo, directeur technologies, recherche, ingénierie et prospective d’Acome, l’un des leaders européens de la fabrication de fibre optique.

« Demain, il sera  possible de loger jusqu’à sept cœurs dans une même fibre ». Pour le responsable, une fibre pourra, dans un futur proche, accueillir jusqu’à 19 coeurs et proposer des débits théoriques de plusieurs centaines de Gbit/s.

Multiplier les cœurs doit surtout permettre de faire transiter davantage de signaux dans un seul câble, donc, d’en augmenter de manière très significative la capacité. Un tel procédé recèle des avantages très concrets pour les opérateurs, en premier lieu.

En augmentant le nombre de cœurs dans une seule fibre,

on baisse mécaniquement le nombre de câbles nécessaires. La facture de déploiement baisse elle aussi. La possibilité pour une fibre d’accueillir plusieurs modes va également changer la donne. S’il est déjà possible de diffuser plusieurs rayons lumineux dans une fibre, la possibilité d’appliquer ces technologies sur des supports multi-cœurs ouvrent de nouveaux horizons.

 

Que cela va-t-il changer pour les opérateurs ?

 

D’abord, de nouveaux acteurs pourront émerger sur le marché. « Demain, des opérateurs de smart city pourront commercialiser des offres » assure Aurélien Bergonzo.

La grande compacité des réseaux de fibre optique leur permettra de déployer des réseaux dans moins d’espace que celui nécessaire aujourd’hui.

Pour les opérateurs actuels, la réduction des frais de BTP et la possibilité de disposer de câbles à la capacité démultipliée permettront de distribuer de nouveaux services, sans casser leurs tirelires.

Les nouveaux services à destination des entreprises seront plus faciles à implémenter. Les opérateurs auront encore plus de faciliter à proposer des services de réseaux « en tranches ». L’infrastructure, virtualisée, pourra être « découpée » et façonnée pour répondre aux besoins des entreprises. QoS et débit pourront être appliqués à la demande grâce à une capacité augmentée.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.