La fibre optique indispensable au développement rural

Internet Haut débit pour tous !

La fibre optique indispensable au développement rural

 

 

 
 

CCF 14:  La fibre optique contribue à  l’implantation ou le maintien du tissu industriel et commercial en zone rurale. 

 

 

Les pouvoirs publics, les collectivités, l’autorité indépendante Arcep répètent que, sur les zones d’activité notamment en milieu rural, la fibre optique contribue à soutenir l’implantation ou le maintien du tissu industriel et commercial.  

Certes, mais il reste que la couverture ‘fibre optique’ est loin d’être achevée dans certains territoires, en raison de lourds investissements en génie civil et de tension du marché sur le créneau de la fibre mutualisée FTTH (Fibre to the home). Fort heureusement pour les TPE, celle-ci doit se développer dans sa version entreprise (FTTE), c’est-à-dire avec un service ‘pro’.

 

70% des PME éligibles ?

 
 

SFR Business estime que, « déjà plus de 70% des PME sont éligibles à la fibre dédiée SFR Business dans l’ensemble des régions ». A titre indicatif, cet opérateur déclare déployer son infrastructure fibre pour le FTTH dans plus de 600 villes en zone moins dense (dite « AMII », selon l’Arcep). Et, en répondant aux délégations de service public (les DSP), l’opérateur s’est engagé à déployer le FTTH dans plusieurs départements.

Et donc les déploiements FTTH étant très attendus, ils vont permettre de proposer aussi la fibre aux entreprises dans la version ‘pro’ ou « FTTE », à mesure que Orange, en tant qu’opérateur historique d’infrastructure, va devoir ouvrir ce marché. 

 

Bouygues Telecom ne manque pas d’enrichir son offre dans ce sens (à partir de 39€/mois). De son côté, SFR Business avec « Connect » et « Connect sécurisé » (fibre à 10M, 100M et 1G à partir de 300 €) reste dans la logique de la fibre dédiée ou FTTO (Fiber to the office). Mais sa nouvelle proposition – la « Box Business » sur accès FTTH -est à moins de 100€ avec Wifi , ligne téléphonique illimitée. 

Orange dit constater que les petites entreprises viennent de plus en plus à la « fibre pro » : « Le taux d’équipement progresse fortement », constate Thomas Boutreux, directeur marketing des solutions IP chez OBS. « Et l’offre « multiplay » se vend bien ». 

 

De leur côté, les installateurs ou acteurs de la téléphonie d’entreprise se félicitent de ces initiatives des grands opérateurs:  « La montée en capacité des grands opérateurs, avec une offre FTTH (fiber to the home) plus capillaire, contribue à porter les offres vers la téléphonie IP hébergée », constate Philippe Houdouin, p-dg fondateur de Keyyo Communication, un pionnier en la matière. 
 
 

Les débits utiles

 
 
C’est un fait: la fibre apporte un réel confort pour la téléphonie : « Le débit utile minimal est généralement calibré à 64 Kits/s par appel, ce qui signifie qu’il faut disposer d’un méga-bits/s pour 20 postes, explique Philippe Houdouin. Cela peut beaucoup varier selon l’activité de l’entreprise: « Il faut analyser si elle est communique beaucoup vers l’extérieur ou vers ses propres sites distants, si elle reçoit beaucoup d’appels entrants (activité assimilable à un service public, etc.), si elle opère beaucoup de transfert de documents images ou vidéo, etc. En général, nous préconisons des liaisons d’au moins 2 méga-bits/s ». 

D’où le confort d’une offre fibre FTTE « standard », qui commence en dessous de 60 €/ mois avec ce débit montant/descendant garanti.  

Pour rappel, le SDSL (sur câble cuivre de jadis…) peut parfois coûter plus cher. Seulement voilà, en attendant le réseau fibre FTTH / FTTE, beaucoup de PME n’ont pas le choix. Car, faute d’« éligibilité » à la fibre et faute de solutions radio (Internet 4G, déjà évoqué dans ce dossier), l’ADSL, conçu pour le « grand public » n’est pas une solution satisfaisante pour une entreprise (pas de garantie de débit, pas de service). 
 

Autre témoignage en faveur de la fibre pour les petites entreprises, celui de HubOne (offres Smart Call et Call & Collab) : « Il est aujourd’hui possible de déployer pratiquement la fibre sur toute la France, grâce aux accords avec les opérateurs locaux d’infrastructure. Mais, pour les TPE/PME, il reste, il est vrai, à valider l’ouverture de la fibre FTTE par Orange. », confirme Arnaud Clément, directeur marketing et avant-vente.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.