PACA THD : le Département tape du poing sur la table

Internet Haut débit pour tous !

PACA THD : le Département tape du poing sur la table

CCF14 : Nous ne sommes pas dans une situation aussi grave dans le Département du Calvados que dans celui des Hautes Alpes, ceci dit le scénario est à peu près le même.
De gros moyens financiers publics mis en oeuvre pour de très faibles résultats : un plan de déploiement  jamais remis en cause malgré  un constat d’échec qui saute au yeux  c’est à dire un retard énorme  sur le calendrier avec peu de prises de fibre optique déployées et encore moins de prises mises en service :  de plus celle-ci sont déployées là où les réseau cuivres ADSL/VDSL suffisent au détriment de besoins urgents dans les zones blanches numériques.  

Le RIP 14 qui ne revoit toujours pas sa politique de déploiement non seulement creuse la fracture numérique mais favorise également une fracture au niveau de l’attractivité territoriale. Bref un scandale passé sous silence…vu le peu d’élus qui cela semble manifestement préoccuper !


Source : Le Dauphiné

 

«Ce dossier n’avance pas assez vite. » En préambule du conseil départemental, hier matin, son président, Jean-Marie Bernard (LR), a tiré la sonnette d’alarme : « L’aménagement numérique du territoire a pris un retard trop important dans le déploiement du très haut débit et de la fibre. » Dans le viseur du patron du Département, le syndicat mixte ouvert (SMO) Paca THD. C’est en 2012 que les Hautes-Alpes se sont associées aux Alpes-de-Haute-Provence et à la Région pour créer cet outil commun censé déployer les infrastructures de réseaux de communications électroniques. « Nos territoires, ruraux et peu denses, n’intéressaient alors pas les opérateurs privés, et ce syndicat a vu le jour pour se substituer à eux », se souvient le vice-président du Département en charge du numérique, Gérard Tenoux (DVD). « Les travaux pour mettre en place le très haut débit ont pris trois ans de retard, et alors que 36 000 foyers devraient être aujourd’hui connectés à la fibre, on n’en compte… qu’un seul ! », tonne-t-il.

« Roulés dans la farine »

L’élu, qui juge la situation « inadmissible », rappelle qu’1,4 million d’euros d’investissement et 300 000 euros de fonds de fonctionnement  ont été versés annuellement par la collectivité durant cinq ans. « Le retard est énorme, et on s’est un peu fait rouler dans la farine », grince de son côté Gérard Fromm, maire DVG de Briançon et conseiller départemental d’opposition, qui « soutient » la position de Jean-Marie Bernard.

« Les sommes abondées ont fait levier pour décrocher de multiples subventions auprès de la Région, l’État et l’Europe », répond la présidente de Paca THD, Chantal Eymeoud (UDI), également maire d’Embrun et vice-présidente du conseil régional. « Nous disposons ainsi de 100 millions d’euros à investir, poursuit-elle. Près de 72 millions l’ont déjà été. » Des sommes qui ont permis de construire une infrastructure.

« Oui, il n’y a actuellement qu’une seule “prise” de très haut débit réalisée et connectée, reconnaît le directeur de Paca THD, Benoît Moreau. Mais 6 000 seront construites d’ici la fin de l’année sur les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes », souligne le dirigeant, qui précise que « l’objectif de 36 000 foyers raccordés était à l’échelle des deux départements ». « Les sommes investies ont jusqu’à présent déjà permis de faire une montée en débit et d’installer le “squelette” du réseau à travers le territoire », détaille-t-il.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.