Collectif coeur de fibre Calvados

Internet très haut débit pour tous !

Proposition de loi sur la sécurisation des investissements publics et privés en matière de réseaux THD

Source : http://www.lexplicite.fr/proposition-loi-securisation-investissements-publics-prives-reseaux-tres-haut-debit/

 

Proposition de loi sur la sécurisation des investissements publics et privés en matière de réseaux à très haut débit 

Le 10 novembre 2017, le sénateur Patrick Chaize a déposé au Sénat une proposition de loi destinée à sécuriser le cadre juridique du déploiement des réseaux de communications électroniques à très haut débit (« THD » ou « FttH »).

Plus précisément, ce texte poursuit plusieurs objectifs :

  • sécuriser les investissements des acteurs publics et privés dans les projets d’aménagement numérique ;
  • donner les moyens juridiques aux autorités concernées (Etat, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes -ARCEP-, collectivités locales) d’écarter tout risque de superposition entre un réseau FttH, déployé ou en voie de déploiement, et un autre réseau ;
  • rendre contraignants les engagements de déploiement pris par les opérateurs ;
  • encourager et faciliter l’investissement dans les réseaux de communications électroniques.

Cette initiative répond aux retards de déploiement en zone privée Lire la suite...

L’accélération en trompe-l’œil des opérateurs dans la 4G

Source : https://www.latribune.fr/technos-medias/l-acceleration-en-trompe-l-oeil-des-operateurs-dans-la-4g-764121.html

 

Selon l'Arcep (le régulateur des télécoms), Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free couvrent aujourd’hui respectivement 92%, 90%, 91% et 82% de la population en 4G. Mais en termes de couverture globale, les chiffres sont beaucoup moins bons.
Selon l’Arcep (le régulateur des télécoms), Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free couvrent aujourd’hui respectivement 92%, 90%, 91% et 82% de la population en 4G. Mais en termes de couverture globale, les chiffres sont beaucoup moins bons. (Crédits : Reuters)
Selon l’Agence nationale des fréquences (ANFR), le nombre de sites 4G mis en service dans l’Hexagone en 2017 a bondi de 25% par rapport à l’année précédente. Il n’empêche, en matière de couverture très haut débit pour la téléphonie mobile, la France reste très en retard sur ses voisins européens.

Au premier abord, les chiffres du dernier observatoire de l’Agence nationale des fréquences (ANFR), publiés ce mardi, paraissent élogieux. Selon cette étude, les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free ont poursuivi leurs efforts pour déployer le très haut débit mobile dans l’Hexagone. Concrètement, le nombre de sites 4G (sur lesquels les opérateurs installent Lire la suite...

Orange insiste sur un Internet à plusieurs vitesses

 

Source :Numérama  http://Orange insiste sur un Internet à plusieurs vitesses : mais de quoi parle l’opérateur ?

Le patron d’Orange, Stéphane Richard, s’est fait remarquer en décembre avec une sortie polémique sur la neutralité du net, en évoquant l’obligation de prévoir un Internet à plusieurs vitesses.
Finalement, rien ne change vraiment avec Stéphane Richard dès qu’il est question de neutralité du net. Année après année, celui qui mène actuellement Lire la suite...

Feu vert pour l’internet haut débit par antennes radio en zone rurale

wimax

 
 
http://bfmbusiness.bfmtv.com/hightech/feu-vert-pour-l-internet-haut-debit-par-antennes-radio-en-zone-rurale-1324567.html
   

Le régulateur des télécoms ouvre une fréquence radio pour le très haut débit. Cette technologie permet d’amener l’internet très haut débit par des antennes dans des territoires où la fibre optique n’est pas prévue.

Dans les zones rurales en mal d’accès internet par ADSL ou fibre optique, le salut viendra peut-être par les airs. L’Arcep a ouvert un “guichet” s’adressant aux opérateurs, collectivités locales ou associations dans le but qu’ils fournissent, dans les zones où la fibre optique n’arrive pas, un internet très haut débit via les ondes radios. Ils pourront utiliser une bande de fréquences distincte de celles utilisées pour la téléphonie mobile ou Lire la suite...

Très haut débit : l’Arcep veut un « repartage » des zones moyennement denses

CCF14 : Excellente initiative mais…qui ne profiterait qu’aux zones moyennement denses. Rien de nouveau  pour les zones blanches les moins peuplées la où les besoins sont primordiaux ! Avec le décalage ahurissant entre la lenteur du déploiement du THD et la croissance forte de l’économie qu’engendre celui-ci dans les zones où il est présent, la fracture numérique n’est pas prête de disparaitre dans les zones blanches peu denses, au risque Lire la suite...

ADSL : une hausse des prix du dégroupage pour forcer le déploiement de la fibre

Source : http://www.phonandroid.com/arcep-hausse-prix-degroupage-forcer-deploiement-fibre.html

 

Comment faire pour que les opérateurs investissent toujours plus sur le déploiement de la fibre optique ? Selon l’ARCEP, la solution est simple : faire en sorte que ceux-ci doivent payer toujours plus pour le dégroupage de l’ADSL, faisant qu’il devient plus intéressant financièrement pour eux d’investir sur la nouvelle technologie.

free bouygues telecom arcep fibre optique  

Si nos appareils évoluent chaque année, il faut tout Lire la suite...

Les opérateurs télécoms doivent mettre les bouchées doubles dans les investissements »

Les opérateurs télécoms doivent mettre les bouchées doubles dans les investissements »

 

FABIENNE SCHMITTROMAIN GUEUGNEAULe 09/01

 

Le président de l’Arcep veut que les opérateurs télécoms investissent plus que les 8 milliards qu’ils dépensent déjà par an, dans leurs réseaux.

 

Dans un entretien aux « Echos », Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, le régulateur des télécoms, déplore le retard de la France dans la 4G et l’Internet fixe à très haut débit. Il appelle les opérateurs télécoms à investir plus qu’ils ne le font aujourd’hui Lire la suite...

L’Arcep place les fréquences mobiles au service du très haut débit fixe

L’Arcep place les fréquences mobiles au service du très haut débit fixe

Christophe Lagane, 9 janvier 2017, 11:10. En savoir plus sur http://www.silicon.fr/arcep-veut-mettre-frequences-mobiles-au-service-du-tres-haut-debit-fixe-166833.html#AhPLwbKu32xCJeFv.99

4G, 5G, réseaux privées, IoT, accès « fixes »… L’Arcep ouvre une consultation pour savoir quoi faire des nouvelles bandes de fréquences.

L’attribution de nouvelles fréquences mobiles va se poursuivre en 2017. A travers une Lire la suite...

Le gendarme des télécoms appelle les opérateurs français à « casser leur tirelire »

Le gendarme des télécoms appelle les opérateurs français à « casser leur tirelire »

LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Sandrine Cassini et Zeliha Chaffin

Réagir 

 

i

Sébastien Soriano, dans les locaux de l’Arcep, à Paris, mercredi 29 juin.

La France est en retard dans l’Internet très haut débit et dans le déploiement de la 4G. Ce constat sévère est dressé par Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, le régulateur des télécoms à l’occasion de sa conférence semestrielle, jeudi 30 juin. Face à cette situation, il incite fermement les opérateurs à investir massivement, jugeant que le secteur a renoué avec la rentabilité et en a les moyens.

Quel est l’état du secteur ?

Le marché des télécoms est passé par un trou d’air. Mais nous en sommes sortis : la rentabilité de la plupart des opérateurs est aujourd’hui raisonnable et le chiffre d’affaires se stabilise. C’est le moment pour Lire la suite...

L’Arcep envisage une modulation géographique du dégroupage pour doper les déploiements fibre

*L’Arcep envisage une modulation géographique du dégroupage pour doper les déploiements fibre*
Réseaux : Sur le papier, le calcul du régulateur est simple : augmenter le prix du dégroupage total ADSL dans certaines zones afin de pousser les opérateurs à accélérer dans le FTTH.
Source zdnet www.zdnet.fr/actualites/l-arcep-envisage-une-modulation-geographique-du-degroupage-pour-doper-les-deploiements-fibre-39838860.htm
Lire la suite...