Collectif coeur de fibre Calvados

Internet très haut débit pour tous !

Villages stupides

Comment être « intelligent » quand on est nul ?

La ville intelligente, oui ! Mais comment ? Les petits territoires peuvent être confrontés à certains obstacles quand ils ont envie d’innover. En tête, le manque d’informations qui se traduit immédiatement par une résistance au numérique et une absence de volonté politique. Un guide propose justement d’accompagner dans la transformation numérique. Smart city versus stupid village ? (Ville intelligente contre village stupide) fournit des exemples à ceux qui déclarent ne pas savoir Lire la suite...

Gestion des donnés petites communes

Le point-clé, c’est la gestion des données »

Entretien

Jacques-François Marchandise,

enseignant-chercheur Innovation numérique.

Qu’est-ce que la ville intelligente ?

C’est la capacité humaine d’un territoire à se mettre en réseau et à être collaboratif. Le point-clé, c’est la relation aux données, c’est à dire la capacité à les mobiliser, à les mettre en réseau et en mouvement, pour évoluer et développer ses services par exemple. La vraie question est de savoir comment s’approprier ces données. Là, la taille Lire la suite...

Les petites villes connectées comme les grandes

Vision d’une collectivité connectée et durable, la smart city n’est plus l’apanage des grandes villes. De nombreux petits territoires s’inscrivent dans une démarche « intelligente ».

L’initiative

Fleury-sur-Orne, en périphérie de Caen. Un peu plus de 4 000 âmes. À son échelle, la petite commune du Calvados est une sorte de smart city. De quoi s’agit-il exactement ? C’est un territoire qui s’engage dans un processus mêlant innovation numérique et enjeux environnementaux, pour créer la ville de demain.

Intelligence en réseau

« Smart city , c’est une terminologie d’IBM inventée pour les métropoles, pointe d’emblée Florence Durand-Tornare, fondatrice Lire la suite...

L’objectif européen du Gigabit pour tous en 2025 est-il tenable ?

www.maire-info.com/mobile/article.asp?ref_article=20785


La Commission européenne a adopté en septembre 2016 un nouvel agenda en matière de numérique : « la société du gigabit » pour tous d’ici 2025. C’est autour de cette ambition qu’était organisé hier à Paris le colloque de l’Avicca (Association des villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel), occasion pour l’association de présenter les attentes des collectivités investies dans les réseaux d’initiative publique (RIP) à l’égard du nouvel exécutif.

La stratégie européenne prévoit de relier tous les pôles d’activité sociaux-économiques à une infrastructure permettant un débit d’un gigabit par seconde. Pour les particuliers, il ambitionne un minimum de 100 Mbit/s pour tous – contre 30 Mbit/s dans le plan français – en zone rurale comme urbaine, via une technologie permettant Lire la suite...

L’HYPER CONCURRENCE DANS LES TÉLÉCOMS N’EST PAS BONNE POUR LE CONSOMMATEUR

  www.capital.fr/entreprises-marches/l-hyper-concurrence-dans-les-telecom-n-est-pas-bonne-pour-le-consommateur-1228979


PUBLIÉ LE MIS À JOUR LE 
" L'hyper concurrence dans les télécoms n'est pas bonne pour le consommateur "
©Ian HANNING/REA

Concentration, plan fibre, licences 5G, service client : Bernard Dupré, le président de l’Association française des usagers des télécommunications (Afutt), nous livre ses préconisations au gouvernement Macron.

Après de nombreuses tentatives les années passées, pensez-vous qu’Emmanuel Macron fera aboutir la réduction du nombre d’opérateurs ?

Lire la suite...

THD: SFR assigne Orange en justice

Les deux opérateurs doivent financer le déploiement de la fibre dans certaines régions. SFR réclame une part plus grosse du gâteau. Orange n’est pas d’accord.

Le ton monte entre SFR et Orange. Selon nos informations, SFR vient d’assigner Orange devant le tribunal de commerce de Paris, au sujet d’un différend qui les oppose sur la couverture du territoire en fibre optique.

En 2011, les deux opérateurs télécoms s’étaient réparti les zones moyennement denses à couvrir en France, qui représentent 14 millions de foyers. Orange devait investir dans 80 % de ces zones et SFR 20 %. A l’époque, SFR ne voulait pas plus.

Lire la suite...

Covage : 75 M€ de CA en 2016

 

mobile.constructioncayola.com/reseaux/article/2017/05/15/112450/covage-75-2016.php

Par la rédaction, le 15 mai 2017

Covage : 75 M€ de CA en 2016

L’opérateur d’infrastructures très haut débit Covage annonce un chiffre d’affaires de 75 M€ en 2016. L’acquisition de la société Tutor lui permet par ailleurs d’enregistrer une forte croissance sur le marché des réseaux d’initiative publique (RIP).

 

En 2016, Covage au couvert 1,6 million d’entreprises et de foyers et décroché 41 réseaux fibre d’initiative publique ou privée. Les succès de cette année sont dus au rachat de Tutor, Lire la suite...

La Bourgogne-Franche-Comté première région française à expérimenter le Très haut débit hertzien (4G fixe)

l’ARCEP lance une consultation pour les zones fibrées.

Publié par infested_grunt le lun, 24/04/2017 – 11:42

Illustration avec la connexion d'un modem

Dans la lignée de la mission Champsaur, l’ARCEP lance une consultation sur les modalités et les obligations pour les zones fibrées. Ces zones couvertes en fibre optique doivent permettre la migration sur la fibre optique et l’extinction du réseau cuivre.

L’ARCEP a lancé une consultation autour des modalités et des obligations de “zones fibrées”.

La mission Champsaur a défini les “zones fibrées” comme des zones géographiques (quartiers, communes, cantons,…) où la fibre optique assure le service de téléphonie convenablement et le cuivre (DSL) peut disparaître sans Lire la suite...