Mariage de Tutor et Cover

Internet Haut débit pour tous !

Mariage de Tutor et Cover

*Fibre optique : mariage de réseaux*
FABIENNE SCHMITT Le 21/07 à 06:00
La fusion entre Covage et Tutor donnerait naissance à un leader indépendant dans le secteur des réseaux d’initiative publique, dominé par les gros acteurs télécoms. – Photo Patrick Allard/RéA
*Les deux réseaux d’initiative publique Covage et Tutor se rapprochent.*
C’est le premier mariage dans le secteur des réseaux d’initiative publique (RIP) : les deux opérateurs d’infrastructures Covage et Tutor ne feront bientôt plus qu’un, le premier ayant déposé une offre de rachat pour le second. L’opération doit encore recevoir le feu vert de collectivités territoriales et de Bercy. Elle donnerait naissance à un leader indépendant dans ce secteur dominé par les gros acteurs télécoms type Orange ou SFR. Les RIP, au modèle économique réputé fragile pour certains, sont des réseaux mis en place par les collectivités pour déployer la fibre optique, dans les zones les moins rentables, dans le cadre du plan France Très Haut Débit. Cela concerne 43 % de la population. Le reste, les zones denses, est à la charge des grands opérateurs télécoms. Ce plan à 20 milliards d’euros prévoit que l’Hexagone soit couvert en fibre à l’horizon 2022.
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
« *On répond aux besoins des collectivités qui préfèrent un acteur indépendant aux gros opérateurs intégrés pour développer la fibre optique *», explique Jean-Michel Soulier, président de Covage, pour qui les Orange, SFR et autres qui investissent à la fois dans les zones denses et non denses, et gèrent des bases d’abonnés ADSL et fibre « * ne sont pas toujours alignés avec les besoins des collectivités *».
Opérateur spécialisé dans la construction, l’exploitation technique et la commercialisation des réseaux très haut débit, Covage est détenu à parts égales par Cube Infrastructure Fund et Axia NetMedia Corporation. Tutor appartient à son fondateur Joël Peron et à des investisseurs financiers minoritaires. Tous deux sont assez complémentaires. Le premier opère en Seine-et-Marne, dans l’Hérault, le Nord – Pas-de-Calais, le second dans le Calvados, la Somme, la Haute-Savoie, la région parisienne ou encore l’Essonne.
*« Un acteur avec une taille suffisante »*
Tutor est fort dans la construction des réseaux : il a gagné plusieurs appels d’offres. Le nouvel ensemble qui doit naître de leur fusion couvrirait un potentiel de 1,3 million de logements ou entreprises en fibre, via 38 RIP exploités par les deux sociétés (60 % par Tutor). 200.000 logements sont effectivement déployés et 120.000 entreprises.
Covage est, lui, fort dans la commercialisation des réseaux. Le chiffre d’affaires cumulé du futur groupe atteint 75 millions provenant en grande majorité de Covage. Et un résultat d’exploitation de l’ordre de 30 %. « *C’est important d’avoir un acteur avec une taille suffisante pour les collectivités et aussi pour les fournisseurs d’accès Internet, qui ont besoin d’un vrai marché pour commercialiser leurs offres* », affirme Jean-Michel Soulier. Pour beaucoup de RIP, c’est l’un de leur principal souci : faire en sorte que leurs réseaux soient exploités et commercialisés par Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom. Même si certains se disent heureux avec les petits opérateurs locaux, qui sont autant d’alternatives aux gros acteurs.
*Fabienne Schmitt, Les Echos*
En savoir plus sur www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0211139813227-fibre-optique-mariage-de-reseaux-2015824.php?I1BekzctKhF83RpL.99

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer