Très haut débit en campagne : Macron « met la pression » aux opérateurs

Internet Haut débit pour tous !

Très haut débit en campagne : Macron « met la pression » aux opérateurs

CCF14 : Notre crainte est un mal déploiement de la fibre optique en territoire ruraux, en “dentelle”, laissant la place à des zones non couvertes dans lesquelles perdureront des solutions alternatives (ou pas !) qui ne sont pas aussi pérennes que la fibre.

Source : Frandroid

Face aux maires s’inquiétant pour le déploiement numérique de leurs petites villes et villages, le président de la République Emmanuel Macron indique « mettre la pression » aux opérateurs.

 

Le plan Très Haut Débit en France a pris du retard. Si les grandes agglomérations profitent toujours plus de la fibre optique et que les clients répondent présents, on ne peut pas en dire autant des plus petites agglomérations et de la campagne française qui subissent toujours les affres des lignes ADSL vieillissantes.

Les maires s’en inquiètent, naturellement. La question a été directement posée à Emmanuel Macron au Palais des Congrès de Souillac, où les représentants se sont réunis comme nous l’indique UniversFreebox.

 

Emmanuel Macron met la pression aux opérateurs

Emmanuel Macron rappelle d’abord la problématique des deux côtés. Du point de vue des opérateurs, l’investissement traîne du fait que le déploiement est coûteux pour peu de rentabilité. Et de l’autre, le développement des agglomérations et de leur industrie ne peut se faire de manière pérenne sans un bon accès à internet.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Ainsi, le président de la République rappelle que ces lignes « ne sont pas rentables toutes seules », soulignant à demi-mot l’effort de l’État pour créer des RIP. Mais surtout, il met en avant une certaine fermeté en indiquant « mettre la pression » aux opérateurs pour que le déploiement se développe au bon rythme.

Rappelons que le « très haut débit » intègre également les lignes VDSL2 et les box 4G. Aussi, rien ne dit que la fibre optique FTTH soit la priorité, quand bien même il s’agirait de la solution la plus pérenne pour le développement des industries en région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer