Numérique : la France devancée par la plupart des pays européens

Internet Haut débit pour tous !

Numérique : la France devancée par la plupart des pays européens

Source : BDM Média

 

La Commission européenne a dévoilé son classement 2019 de l’indice relatif à l’économie et à la société numériques (DESI). Focus sur les performances en demi-teinte de la France.

La France se classe 15ème du classement DESI réalisé par la Commission européenne. Crédit photo : Commission européenne

Les rapports DESI permettent à la Commission européenne de suivre l’évolution de la compétitivité numérique des États membres. Cette année, la France progresse par rapport à 2018 mais ne gagne qu’une place, pour se classer 15ème sur 28. La France obtient de moins bons résultats que la Lituanie, l’Autriche, Malte, la Belgique, l’Espagne, l’Estonie, l’Irlande, le Luxembourg…

Connectivité : des chiffres bien en dessous de la moyenne de l’UE

Premier critère de classement : la connectivité. La France est un mauvais élève en la matière puisque nous ne figurons qu’à la 20ème place du classement. Les foyers français sont presque entièrement couverts par le haut débit fixe (près de 100% contre 97% pour la moyenne européenne), cependant seuls 58% des ménages disposent d’une couverture NGA (réseau haut débit rapide d’au moins 30Mbps). Selon le rapport, seulement 20% des ménages français utilisent le haut débit rapide. Des chiffres qui sont bien en deçà de la moyenne européenne qui est de 83% pour la couverture NGA et 41% pour l’abonnement au haut débit.

À noter toutefois le fait qu’une grande partie des lignes NGA françaises sont des lignes à très haut débit, et que le taux de croissance est d’environ 15% d’une année sur l’autre ; de même que les abonnements au très haut débit en France ont quasiment doublé en deux ans.  Le plan France très haut débit espère pouvoir couvrir l’ensemble des territoires français avec des débits de 30 Mbps ou plus d’ici 2022.

Compétences numériques : un niveau équivalent à ceux des autres citoyens européens

En ce qui concerne le capital humain, la France se situe dans la moyenne du classement. 57% des personnes âgées de 16 à 74 ans possèdent au moins des compétences numériques de base. À noter que seuls 29% des Français possèdent des compétences numériques avancées, ce qui place le pays à la 18ème position sur ce critère, la moyenne de l’UE étant à 31%.

En ce qui concerne la part des spécialistes des technologies de l’information et de la communication, la France se situe également dans la moyenne européenne puisqu’elle était estimée à 3,7% de la main d’œuvre totale en 2017, soit le même chiffre que la moyenne européenne. On note tout de même que le pourcentage de femmes spécialisées dans les TIC par rapport au nombre total de femmes en activité est très légèrement supérieur à celui de la moyenne de l’UE avec 1,5% contre 1,4% – cela reste beaucoup trop peu.

Usage des services Internet : malgré une légère augmentation, la France se classe 16ème

Parmi les différents indicateurs qui permettent de qualifier l’usage des services Internet, seule la part des utilisateurs de services de vidéo à la demande a augmenté, puisqu’elle a quasiment doublé par rapport à 2016 (de 12% à 23% aujourd’hui). La part des utilisateurs d’Internet est plus élevée que la moyenne européenne (85% contre 83%). Idem pour la part d’utilisateurs qui utilisent des services bancaires en ligne (72% en France contre 64% dans l’UE), effectuent des achats (75% contre 69%) et accèdent à des sites de vente en ligne (25% contre 23%).

En ce qui concerne l’usage des réseaux sociaux, les Français sont bien en dessous de la moyenne européenne (48% contre 65%). Même chose pour les réseaux sociaux professionnels, très peu utilisés dans l’hexagone (10% contre 15%).

Des services publics numériques globalement plus nombreux en France que dans les autres pays européens

La note de la France en termes de services publics numériques s’est améliorée au cours de l’année écoulée, pour devenir légèrement supérieure à la moyenne européenne. Le pays se classe 15ème sur 28 sur ce critère, mais obtient de bons résultats notamment pour ce qui est de l’utilisation des données ouvertes, où il figure à la 3ème place. La France se positionne également au dessus de la moyenne de l’UE sur :

  • L’interaction entre les internautes et les pouvoirs publics (71% contre 64%)
  • L’étendue des services publics en ligne (90% contre 87%)
  • La disponibilité des services publics numériques pour les entreprises (89% contre 85%)

Nous sommes toutefois moins bons que nos voisins en ce qui concerne :

  • La quantité de données pré-remplies dans les formulaires en ligne des services publics (36% contre 58%)
  • Le recours à des services de santé en ligne comme les consultations (12% contre 18%)
  • Les ordonnances électroniques (34% des généralistes français déclarent y avoir eu recours en 2018, contre 50% en moyenne dans l’UE)

Une intégration de la technologie numérique dans la moyenne européenne

Au niveau de l’intégration de la technologie numérique, la France se classe 14ème sur 28. Parmi les améliorations observées ces dernières années :

  • La part des entreprises qui utilisent la facturation électronique (qui est passée de 11% en 2016 à 16% en 2018, contre 12% de moyenne dans l’UE)
  • La part des entreprises qui utilisent le cloud computing (qui est passée de 12% à 15%, contre 18% pour la moyenne européenne).
  • L’utilisation des mégadonnées (qui est passée de 11% à 16%, avec une moyenne européenne à 12%)
  • Le chiffre d’affaires du e-commerce (qui est passé de 10% à 11%, légèrement au dessus de la moyenne de l’UE qui est à 10%)

La part des entreprises qui ont recours à des solutions d’échange électronique d’informations reste supérieure à la moyenne européenne (38% contre 34%). Les entreprises qui sont actives sur les réseaux sociaux sont moins nombreuses en France, même si leur pourcentage a augmenté ces dernières années pour passer de 14% en 2016 à 16% en 2017, contre 21% de moyenne dans l’UE.

Vous pouvez télécharger le rapport en PDF : Indice relatif à l’économie et à la société
numériques (DESI, France, 2019).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer