Fibre optique : le Département reconnait un nouvel échec

Internet Haut débit pour tous !

Fibre optique : le Département reconnait un nouvel échec

CCF14 : Un article est paru dans Ouest-France ce jour dans lequel un Conseiller Départemental reconnait lui même l’échec du déploiement du réseau d’initiative publique du Calvados (RIP 14 – fibre déployée par COVAGE). Ce que nous confirmons : les retours de particuliers non connectés chez les grands opérateurs via ce réseau se multiplient dans les sites pilotes et avoisinants  (Bayeux)

Selon Xavier Charles “le système” n’aurait pas “fonctionné” et le Département aurait “repris  la main” . Propos choquants ! Comment les interpréter après 9 années d’un projet en quasi stagnation au regard du nombre d’abonnés et de l’argent publique englouti  ? Pourquoi le Département qui a la seule compétence dans le Calvados en la matière devrait reprendre le pilotage de ce dossier ? c’est précisément son rôle ! cela signifie que la DSP – COVAGE – pilotait intégralement le dossier ? qui contrôle quoi finalement ? Et l’arrivée des opérateurs privés SFR – Bouygue – Free – Orange serait la solution pour relancer la machine ? c’est une blague ! ces opérateurs ont été tenus responsables à moult reprises des premiers échecs du RIP14 par le président lui-même ! “ce n’est pas notre faute mais celle d’Orange”…combien de fois nous l’avons entendu ou lu – courrier du Département à l’appui ! 

 Messieurs les Maires en zones blanches ouvrez les yeux !! Ce RIP et les élections qui approchent sont l’occasion de faire un bilan sur un échec qui laisse les zones blanches un peu plus dans l’impasse en matière de  très haut débit, elles qui n’accèdent même pas au “bon débit” préconisé par le gouvernement et devraient pourtant être prioritaires !

 

QUOTIDIEN OUEST-FRANCE, OUEST-FRANCE.FR, le 26/08/2019

Quatre questions à…

Xavier Charles, conseiller départemental.

Comment est installée la fibre ?

Sous délégation du conseil départemental, l’entreprise COVAGE pose actuellement la fibre optique à Cambremer. Celle-ci peut être installée en parallèle du réseau téléphonique, sur le même poteau, sur de nouveaux poteaux ou en réseau souterrain lorsque des fourreaux sont libres d’accès.

Des câbles sont tirés d’un poteau à un autre au travers des branches d’arbres, y a-t-il des nuisances ?

Il y a plus de trois mois, avant le début de ces travaux, chaque riverain des parcelles où la fibre va être posée, a été informé pour qu’il procède à l’élagage des branches de ses arbres. Ces travaux ont été plus ou moins réalisés. Ceux qui ne l’ont pas fait, vont maintenant avoir des difficultés supplémentaires.

Qu’en est-il de leur responsabilité en cas de coupure du réseau lors de travaux d’élagage ?

C’est le propriétaire des arbres qui sera tenu pour responsable et qui devra payer les frais afférents à la remise en état du réseau, que ce soit en cas d’accident ou accrochage d’une ligne avec un chargement, de bris d’un poteau ou d’une coupure d’une ligne.

Qu’en est-il du déploiement de la fibre dans le département ?

Le système envisagé n’a pas fonctionné. Les habitants des premières communes fibrées ne se sont pas abonnés. C’est pour cela que nous avons repris la main au conseil départemental. Depuis cet été, SFR, Orange, et Bouygues ont ouvert des offres sur la fibre sur le réseau déployé, ce qui ne peut que favoriser le déploiement de la fibre aux niveaux des usagers.

Xavier Charles.
Xavier Charles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer