Le téléphone, Internet, ça passe. Mais la télévision, aux heures de grandes écoutes, n’est juste pas regardable. Le réseau de fibres optiques très haut débit de l’ex communauté de communes des 2 Sarres avait pourtant bien démarré. Cette initiative faisait suite à celle du Département qui avait construit son réseau haut débit (RHD 57). Les comcoms pouvaient se greffer sur cette sorte de colonne vertébrale et innerver leurs territoires. La CC2S avait obtenu 72 % d’aides et avait choisi de relier chaque maison de tout son territoire.

Lancé fin 2014, le réseau tenait ses promesses. La CC2S avait mis son réseau en délégation à Tutor 2 Sarres pour l’exploiter. « Les fournisseurs d’accès à internet (FAI) ont fourni de bons services. Leur seule limite : le débit fourni par Covage », explique Bruno Krause, vice-président délégué aux usages du Très haut débit. Au terme d’une enquête laborieuse, la source du problème a été isolée. Il s’agit du lien entre Vasperviller et Metz, saturé. La faute à un matériel sous-dimensionné. « Covage a admis qu’il ne pourrait jamais faire mieux. À notre demande, la délégation de service public sera cassée. Nous examinons actuellement les conditions d’arrêt. »

 

Restera à savoir comment passer au réseau de Moselle Fibre. « Il y aura certainement des modifications du réseau à faire. » Bonne nouvelle, pour les 250 abonnés du territoire, il n’y aura pas de rupture de service.