Le principal responsable du projet de Fibre Calvados Normandie met fin à son mandat

Internet Haut débit pour tous !

Le principal responsable du projet de Fibre Calvados Normandie met fin à son mandat

CCF14 : Le projet de fibre à très haut débit du département est décidément bien malmené. Outre le fait que les chiffres de 2018 sont mauvais, voici que l’un des piliers du projet met fin à sont mandat, malgré la demande du Président du département de rester en charge de ce dossier qualifié de “stratégique”. On se demande si le mot stratégique est bien approprié :   projet initié en 2012 , dont la stratégie n’a jamais payé (déployer de la fibre là où le débit était correct en VDSL n’a pas permis d’attirer les clients vers des opérateurs inconnus). Un investissement initial de 171 millions d’euros revu à 395 millions en 2017 afin de redimensionner le projet pour y accueillir les grands opérateurs (OCEN), c’est à dire en quelque sorte…reprendre le projet depuis le début, installer des armoires destinés aux OCEN que l’on souhaitait initialement concurrencer, subventions publiques passant de 65 à 95 millions d’euros quand bien même le délégataire s’engage à couvrir une grande partie des dépenses. De la fibre déployée en aérien à la hâte, parfois enchevêtrée dans des haies mal ou pas entretenues (il suffit d’aller sur le terrain pour constater !), empruntant des poteaux d’Orange qui on le sait sont très souvent détériorés en territoire rural.Qui paiera en cas de coupure, qui rétablira la jonction ?

A ce jour un taux de pénétration très faible de 3,8% dans des zones pas forcément nécessiteuses  (2903 clients ! c’est à peine une dizaine de villages ruraux qui eux en ont besoin d’urgence). 

 

Source : Ouest France du 21/12/2019

Olivier Colin quittera le Département en mars

Dans un communiqué, Olivier Colin, vice-président du conseil départemental et candidat aux élections municipales à Houlgate en mars, annonce mettre fin à son mandat d’élu départemental le 2 mars. Une posture évoquée lors de son annonce de candidature, sans toutefois, à l’époque, avoir donné une date précise.

« À la suite d’un accord en 2015, il était convenu que je passe le flambeau à mon remplaçant Emmanuel Porcq un an avant la fin du mandat de conseiller départemental. » Le conseil départemental sera renouvelé lors d’élections programmées pour le moment en mars 2021.

« Il y a quelques jours, le président du Département m’a demandé, dans  l’intérêt général départemental, de rester pour suivre les dossiers stratégiques dont j’ai la charge, plus particulièrement le déploiement du très haut débit et la stratégie portuaire. Après réflexion, et partagé entre ces deux loyautés, j’ai décidé, comme je m’y étais engagé, de démissionner de ma fonction de conseiller départemental du Calvados à l’issue de la commission permanente du 2 mars. »

 

 

Partagez !

3 réponses

  1. maolen dit :

    Bonjour
    Habitant Dives sur Mer et ancien informaticien, je suis particulièrement intéréssé par la fibre, en particulier pour son débit. Actuellement chez Orange en ADSL, je ne souscrirai chez aucun opérateur alternatif actuel : La fiabilité de ces opérateurs au niveau du SAV me laisse perplexe quant aux avis que l’on peut recueillir (que cela soit de vive voix ou sur internet). Délais non tenus , mépris du client, ruptures de réseau …. Sans compter la pauvreté des offres, en particulier la télévision. Il ne faut pas s’étonner dés lors que de nombreux internautes temporisent en attendant l’arrivée des opérateurs “nationaux”. N’importe qui naviguant sur le net et un peu informé aurait pu prévoir le fiasco de l’offre Covage et Cie, sauf ceux qui ont conçu le projet. Pour être un véritable concurrent aux grands groupes nationaux il aurait fallu être au moins aussi compétents commercialement et techniquement y compris dans le SAV , qu’eux , ce qui n’est manifestement pas le cas.

    • admin dit :

      Bonjour

      Merci pour votre commentaire et franchise. Nous partageons le même avis. Ceci dit en territoire rural, l’ADSL fonctionne si mal avec les opérateurs historiques (et au même tarif qu’en ville) que les habitants étaient prêt à franchir le pas sans attendre les OCEN, ça aurait toujours été mieux que le réseau déplorable ex france-Télécom.

    • biniou dit :

      c’est justement avec cette attitude que le déploiement de la fibre est compliqué en zone rurale : les éventuels clients ont peur de ce qu’ils ne connaissent pas (les autres opérateurs), et attendent l’arrivée des opérateurs nationaux pour souscrire, préférant galérer encore quelques années avec des accès médiocres. Surtout Orange, cet opérateur a tout intérêt à ce que vous restiez chez eux en ADSL, ça leur rapporte nettement plus que de passer par un autre opérateur d’infrastructure (et donc payer un abonnement à cet opérateur). Et donc sans abonnement au réseau fibre, pas de financement pour continuer le déploiement

      délais non tenus, mépris du client, ruptures de réseaux : tant de problèmes qu’on rencontre avec les opérateurs nationaux, navrant de lire ça, surtout de la part d’un “ancien informaticien”. Un informaticien ne peut guère se contenter, de nos jours, des débits de l’ADSL, surtout s’il est éloigné du NRA.
      certains opérateurs alternatifs sont tout aussi compétents, sinon plus, que les opérateurs nationaux

      mes parents sont passés d’un opérateur national en ADSL à 512 Ko/s max à un opérateur alternatif avec un abonnement 100 Mo/s (montant et descendant) suffisant pour eux : il n’y a juste pas photo. Et niveau service, rien à envier à leur précédent opérateur, bien au contraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer