2020 l’année du bon haut débit partout dans le Calvados ?

Internet Haut débit pour tous !

2020 l’année du bon haut débit partout dans le Calvados ?

CCF14 : le graphique ci-dessous est éloquent  …19% de prise de fibre déployée en zone RIP, à la traine.

On se demande comment le “bon haut débit” va être atteint dans le Calvados en 2020 , sachant que toutes les autres technologies de patience ont été recalées du projet.

Rappelons que le bon haut débit est la 1ère étape de 8 MB descendant imposée par le gouvernement actuel.
Clairement, alors que la fibre se déploie dans le Calvados et que pour le moment seul les villes de taille moyenne ont pu être raccordées (avec les 1er contrats vendus), en l’absence de toute autre alternative puisque le Département s’y refuse, on est loin d’atteindre cet objectif et il restera en 2020 encore beaucoup de villages avec moins de 1 MB descendant ! 

 

Source : Univers freebox

Fibre optique : voici les objectifs de déploiement pour l’année 2020, le plus dur reste à faire

Fibre optique : voici les objectifs de déploiement pour l’année 2020, le plus dur reste à faire

Après une année 2019 record en termes de déploiement de la fibre optique en France, 2020 s’annonce plus ardue. La moitié des 30,7 millions de prises attendues d’ici 2022 restent à déployer.

Si en 2019, la fédération InfraNum s’est réjoui de voir le secteur au rendez-vous du plan France THD, avec le déploiement record de 4,3 millions de prises FTTH, “2020 s’annonce autrement plus ardue, mais néanmoins décisive pour une filière en passe de devenir stratégique dans l’économie et le rayonnement français”, indique aujourd’hui l’ex-Firip. Il donc faudra tenir le rythme. A ce jour, 18 millions de prises fibre sont déployées en France, soit plus de la moitié des 30,7 millions attendus d’ici 2022.

Si ce chiffre est conforme aux objectifs du plan gouvernemental, “la seconde moitié sera plus difficile à réaliser puisqu’elle concernera majoritairement les zones d’initiative publique (RIP)”, tempère toutefois la fédération des industriels du THD. En effet,reste encore à construire 80% des prises RIP soit près de 14 millions, chacune d’elles étant “3 fois plus difficile à déployer qu’en zone dense ou AMII”.

L’objectif 2020 est aujourd’hui clairement énoncé : déployer 4,5 millions de prises dont 1,5 millions sur les réseaux d’initiative publique.

InfraNum rappelle en parallèle que 2020 doit également être l’année du « bon débit pour tous ». Derrière cette volonté de l’Etat, l’objectif est d’offrir un débit correct en attendant le THD pour tous d’ici 2022, voire 2023. “Dans ce cadre, le mix technologique – THD radio, satellite – est un des gros enjeux de l’année car, avant d’atteindre le très haut débit, beaucoup de citoyens (dans une quarantaine de départements) pourraient même ne pas avoir de bon débit”, explique la fédération, mobilisée pour la réouverture du guichet THD radio. Selon elle, seule la mise en place, dès maintenant, de technologies alternatives garantira la satisfaction des administrés et le succès du plan France THD.

Pour rappel, après avoir réouvert le guichet THD à destination de 25 départements avec un reliquat de 140 millions d’euros, le gouvernement a signé fin octobre un ensemble de 10 décisions de financement en faveur de réseaux d’initiative publique, pour un montant global de 242 millions d’euros. Objectif, accélérer le déploiement en zones rurales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer