Home 2020mai

Confinement et Internet : L’horreur dans les zones rurales

Source : Ouest-France

La fibre encore plus « urgente » qu’avant la crise, disent les collectivités

Le confinement a souligné l’urgence de déployer le réseau de fibre optique sur l’ensemble du territoire, estime Cédric O.

Des câbles de fibre optique en Italie en juin 2017. (Photo d’illustration)
Des câbles de fibre optique en Italie en juin 2017. (Photo d’illustration) | REUTERS/ALESSANDRO BIANCHI/FILE PHOTO

Le déploiement de la fibre optique en France, déjà « urgent » avant la crise sanitaire qui l’a mise à rude épreuve, « l’est encore plus aujourd’hui », a estimé le secrétaire d’État au numérique Cédric O à l’unisson des acteurs privés et publics du secteur mardi lors des États généraux des Réseaux d’initiative publique (Rip).

 

« L’horreur » dans les zones rurales

Télétravail, école à domicile, chômage partiel et surtout loisirs : les deux mois de confinement ont entraîné « une explosion des usages professionnels et de la consommation personnelle […] susceptible de mettre en danger la résilience des réseaux, qui ont plutôt bien tenu le coup », a estimé Cédric O lors de ce rassemblement – en ligne – des collectivités locales impliquées dans le déploiement numérique là où l’offre privée est insuffisante.

Mais si « le confinement a été vivable en partie parce qu’il y a eu le numérique », il a aussi « révélé des problèmes de connexion et d’équipement », selon le membre du gouvernement.

« Dans les zones rurales, ça a été l’horreur », a résumé Philippe Augier, maire de Deauville, qui devait accueillir ces États généraux et selon lequel le déploiement de la fibre dans le Calvados a pris « six mois de retard ».

 

Dans le département voisin de la Manche, le rythme des nouveaux abonnements a été divisé par deux, a indiqué David El Fassy, président de l’opérateur Altitude dont le concurrent Covage dresse un bilan identique au niveau national, avec un quart de ses objectifs atteints en avril, selon le PDG Pascal Rialland.

Le numérique, un « pilier de la relance économique » ?

Alors que la situation s’améliore progressivement sur le terrain avec « 80-85 % des acteurs prêts à déployer » de nouveau la fibre optique jusqu’au domicile, selon Lionel Recorbet, président de SFR FTTH, Julien Denormandie appelle à « faire du secteur du numérique un pilier de la relance économique », via notamment le Fonds national pour la société numérique (FSN), un « outil financier pour aider à passer la bosse ». Le ministre s’est dit favorable à des « simplifications » pour aider à la reprise des chantiers, en excluant toutefois une législation sur les surcoûts de contrat liés à la crise sanitaire.

L’Arcep, le gendarme des télécoms, a indiqué via son président Sébastien Soriano travailler sur un « processus d’encadrement du retour à la normale des réseaux » et à une plate-forme rassemblant opérateurs privés et Rip afin d’harmoniser les tarifications et faire venir les premiers sur les zones des seconds.

Lire la suite...

Read More

Normandie. Économie : la CCI veut plus de fibre, moins d’impôts

Source : Ouest France

 

Comment rebondir après deux mois d’arrêt ? La chambre de commerce et d’industrie de Normandie relaie les propositions d’entrepreneurs pour amorcer une relance économique

 

Le confinement, décrété pour contrer le coronavirus, a plongé l’économie dans un coma dont la sortie s’annonce redoutable. Depuis mi-avril, la chambre de commerce et d’industrie de Normandie recueille,

Lire la suite...
Read More

Le déconfinement accroît l’appétit des Français pour le très haut débit affirment Free et Bouygues Telecom

Source : Univers freebox

Le déconfinement accroît l’appétit des Français pour le très haut débit affirment Free et Bouygues Telecom

Alors que le pays redémarre progressivement dans tous les secteurs depuis le 11 mai, les opérateurs télécoms font face à une forte demande des Français qui veulent avoir accès à une technologie plus performante.

Beaucoup de français ont découvert le télétravail pendant la crise sanitaire et tous ceux qui sont contraints d’y rester malgré la fin du confinement s’intéressent de près à l’accès à un meilleur

Lire la suite...
Read More

Renforcer le réseau mobile, une priorité après le confinement

 

Une antenne 4g

 
 
  

Les faiblesses du réseau mobile sont apparues au grand jour depuis les débuts du confinement. L’urgence sera de reprendre le déploiement, mais peut-être pas avec les mêmes stratégies.

CCF14 : on se demande pourquoi notre département qui seul a la compétence du projet  du “R.I.P” s’est fermé à tout autre technologie et s’acharne à  déployer à tout prix la fibre optique ?  la “4G dédiée” ou les mix “ADSL/4G” tels qu’utilisés ailleurs en Europe sont des alternatives “temporaires” et viables qui permettent en un temps record de couvrir l’intégralité d’un territoire sans changer nécessairement d’opérateur.  Ces réseaux hertziens sont par ailleurs de bon réseaux alternatifs  qui peuvent pallier aux incidents de plus en plus fréquents sur des armoires de fibre (bien plus exposées que les NRA) et assurent ainsi une continuité des communications indispensable en cas de pandémies (dans un futur où celles-ci semblent s’annoncer à “répétition”).

Télétravail, école à la maison, divertissement et services administratifs en ligne… Jamais les réseaux télécom n’auront été si nécessaires au quotidien des Français que depuis les débuts du confinement. Malheureusement, une

Lire la suite...
Read More

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer