Normandie. Économie : la CCI veut plus de fibre, moins d’impôts

Internet Haut débit pour tous !

Normandie. Économie : la CCI veut plus de fibre, moins d’impôts

Source : Ouest France

 

Comment rebondir après deux mois d’arrêt ? La chambre de commerce et d’industrie de Normandie relaie les propositions d’entrepreneurs pour amorcer une relance économique

 

Le confinement, décrété pour contrer le coronavirus, a plongé l’économie dans un coma dont la sortie s’annonce redoutable. Depuis mi-avril, la chambre de commerce et d’industrie de Normandie recueille, via un site Internet dédié (1), les propositions d’entrepreneurs pour amorcer une relance.

Cent d’entre elles, émises par 300 chefs

d’entreprise (2), vont être transmises aux pouvoirs publics, aux parlementaires et aux élus en général. « Les projets, lancés par les grands donneurs d’ordres dans l’industrie, comme l’automobile et l’aéronautique, doivent, dans un premier temps, redémarrer, estime Léa Lassarat, présidente, au Havre, de la CCI Seine-Estuaire. La plupart sont encore à l’arrêt. Dans le bâtiment, seulement 30 % des chantiers sont repartis. » Or, le carnet de commandes de nombreuses PME sous-traitantes dépend de cette relance. « Une baisse des loyers, une réduction des impôts sont également réclamées. »

Drives en centre-ville

L’absence de contacts physiques, pendant le confinement, a, plus que jamais, souligné l’importance du numérique. « La fracture existe toujours en 2020, constate Jean-François Meyer, représentant la métallurgie en Normandie. Le manque de réseau a pénalisé beaucoup d’entreprises dont les salariés étaient en télétravail. » D’où l’appel à une généralisation de la fibre à très haut débit sur l’ensemble du territoire.

Le commerce lui-même, pendant le confinement, est passé par Internet. « La crise a confirmé l’intérêt de proposer de nouveaux services aux clients. Appliquons aux centres-villes ce qui fonctionne dans la grande distribution. » Le principe du drive, notamment piéton, pourrait prendre de l’ampleur. « Nous imaginons un service mutualisé qui privilégierait les circuits courts et favoriserait le retour de la clientèle dans les hypercentres… Un drive fermier permettrait aux producteurs locaux de vendre en ville sans, pour autant, ouvrir une boutique. »

 

La CCI promet d’accompagner commerçants et artisans dans cette transition. « L’heure est à l’entraide. Les chefs d’entreprise aussi ont tout intérêt à travailler en réseau pour s’ouvrir de nouveaux marchés. »

(1) Lancée le 17 avril, en partenariat avec le Medef Normandie, la CPME Normandie, NAE (Normandie AeroEspace) et l’UIMM Normandie, pour donner la parole aux entrepreneurs et les accompagner au mieux, face à la crise sanitaire du Covid-19.

(2) Près de 600 contributeurs ont émis des préconisations sur la plateforme et près de 2 000 votes y ont sanctionné les propositions.

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer