4 octobre 2020

Avantages et dangers de la 5G : questions les plus posées sur Google

Par admin

Source : France Inter

Alors que les enchères pour le déploiement de la 5G en France commencent ce mardi, les questions et polémiques autour de cette nouvelle technologie sont nombreuses. Nous avons regardé les questions les plus posées au moteur de recherche Google, et tenté d’y répondre.

Nous avons passé en revue les questions les plus fréquentes sur la 5G sur Google
Nous avons passé en revue les questions les plus fréquentes sur la 5G sur Google © Capture d’écran Google

C’est un grand jour pour les opérateurs. Ce mardi débutent, en France, les enchères pour le déploiement de la 5G. Orange, Free, SFR ou Bouygues vont pouvoir se partager la “bande” de cette nouvelle technologie du très haut débit mobile. Mais les questions sont nombreuses autour de son arrivée dans l’Hexagone. Comme le montre l’outil Google Trends, les recherches augmentent en France depuis la mi-septembre. Quant aux principales suggestions de recherches du moteur, elles sont très claires sur les questions que se posent les internautes : “5g c’est quoi”, “5g santé”, 5g danger”, etc. Nous avons tenté d’y répondre le plus simplement possible.

La 5G, c’est quoi ?

La 5G est une nouvelle génération de standards en téléphonie mobile – comme le furent la 3G et la 4G, encore en cours de déploiement, précédemment. Mais à la différence de ces deux dernières, la 5G a été conçue non pas comme une évolution des générations précédentes, mais comme une rupture. En utilisant des technologies différentes et notamment des fréquences radiophoniques beaucoup plus élevées, la 5G a été d’entrée de jeu pensée pour permettre beaucoup plus d’usages que ceux liés à la téléphonique et à l’Internet mobile. 

Qu’est-ce que la 5G va changer ?

Pour les utilisateurs et utilisatrices du quotidien, à terme, la 5G va permettre une hausse de la bande passante et donc un débit plus rapide : il deviendra possible de télécharger des films, des vidéos, ou de faire du streaming haute définition (pour le “cloud gaming” par exemple) en quelques secondes à peine. 

Mais la véritable évolution est à attendre pour d’autres usages, car l’un des grands apports de la 5G, c’est une réduction très notable des temps de latence. En d’autres termes, entre une action et sa réaction, l’effet sera immédiat, de l’ordre de 2 millisecondes, soit 10 à 20 fois moins qu’avec la 4G. Un changement qui peut être capital : l’interactivité pour les programmes audiovisuels pourrait être améliorée, mais aussi (et surtout) pour l’automatisation de machines. Ainsi, le déploiement des véhicules autonomes est intimement lié au déploiement de la 5G, car c’est cela qui permettra aux véhicules de communiquer entre eux dans des situations où le moindre dixième de seconde est capital. 

Dernier grand changement apporté par la 5G : elle permettra des connexions simultanées beaucoup plus nombreuses, avec environ dix fois plus de connexions disponibles. Les risques de saturation du réseau seront donc presque inexistants. 

Une antenne 5G, ici en service à Pékin

À lire  –  ÉCONOMIE“La 5G ne sera pas une révolution pour les consommateurs, mais pour l’entreprise”

La 5G en France, c’est quand ?

En France, une fois que les opérateurs se seront partagés les fréquences 4G, le déploiement pourra commencer, normalement dès la fin de l’année. Mais en réalité, il y a deux caps à passer : dans un premier temps, la 5G va devoir se baser sur les mêmes ressources que les générations précédentes, les ondes hertziennes dont les fréquences vont de 3,4 à 3,8 GHz. La 5G première version ne sera donc pas beaucoup plus rapide que l’actuelle 4G. 

Il faudra attendre au moins deux ans pour que la 5G puisse se déployer sur des fréquences beaucoup plus hautes (autour de 26 GHz), qui pour l’heure ne font l’objet que d’expérimentations. Celles-ci permettront de véhiculer des quantités beaucoup plus importantes de données – mais la portée des antennes devrait être bien moindre, car ce sont les ondes à la fréquence la plus faible qui ont la plus longue portée. 

Autocollant anti 5G, vu sur une voiture à Cracovie, Pologne (2019)

À écouter  –  MONDE5G : la France à la traîne en Europe ?3 min

La 5G, c’est dangereux ?

C’est toute la question qui engendre les polémiques actuelles liées à la 5G. Pour l’heure, aucune étude n’a su démontrer avec certitude si les ondes des radiofréquences électromagnétiques avaient un impact nocif sur la santé – elles sont notamment soupçonnées d’être cancérogènes. C’est l’utilisation de fréquences plus puissantes, avec un plus grand nombre de connexions donc de données transmises par ces ondes, qui inquiète les opposants à la 5G – si l’on met de côté les interprétations complotistes liées à la 5G. 

En France, l’Agence nationale des fréquences est chargée de contrôler si les limites d’exposition du public à ces ondes sont bien respectées. Avec l’arrivée de la 5G, le gouvernement a promis que les valeurs limites d’exposition aux ondes ne changeront pas : la 5G ne devra donc pas plus exposer les Françaises et les Français à ses ondes. 

Rassemblement dans le centre ville de Nantes d'opposants au réseau de téléphonie 5G.

À lire  –  SOCIÉTÉQui sont les “anti 5G” qui se mobilisent sur le web ?

La 5G est-elle bonne pour l’environnement ?

Oui et non. À consommation constante, une antenne 5G consomme trois fois moins qu’une antenne 4G. Mais comme elle est capable d’accueillir beaucoup plus de connexions et un débit beaucoup plus fort, le passage à la 5G risque fort d’engendrer une explosion des consommations : cette hausse devrait compenser les économies d’énergie, et rendre, au final, le réseau 5G plus énergivore que celui de la 4G. À cela, il faudra ajouter l’impact environnemental de l’installation de nouvelles antennes, et du renouvellement des smartphones, la plupart des téléphones vendus actuellement n’étant pas encore compatibles 5G.  

par Julien Baldacchino publié le 29 septembre 2020 à 13h17

Partagez !