22 octobre 2020

Fibre optique : le raccordement des Français vire au casse-tête

Par admin

Source : Les échos

Les zones restant à couvrir étant désormais surtout à la campagne, les obstacles se multiplient sur le terrain. La filière demande des assouplissements.

En 2025, la fibre optique doit devenir un « service universel » comme l'eau ou l'électricité.
En 2025, la fibre optique doit devenir un « service universel » comme l’eau ou l’électricité. (Allili Mourad/Sipa)

Par Raphaël Balenieri

CCF14 : Un article qui confirme nos analyses. Cette fois le gouvernement en prend conscience. Comment le Département du Calvados prétend atteindre l’objectif d’ici à 2021 alors que les derniers km sont un vrai casse-tête pour toutes les sociétés en charge du déploiement sur la France entière ?

Armoires de rue ouvertes à coups de pierre ou de pied de biche par des sous-traitants payés à la prestation et voulant parfois aller plus vite. Raccordements en « plats de nouilles » impossibles à démêler… Le tirage de la fibre optique sur le « dernier kilomètre », c’est-à-dire jusqu’au domicile des Français, est en train de devenir le point noir du plus grand chantier de France.

Les industriels du secteur ont tiré la sonnette d’alarme, mardi et mercredi aux Sables-d’Olonne, où ils avaient donné rendez-vous à 700 acteurs de la filière.

L’Avicca, une association de collectivités, dénonce même une « pandémie de malfaçons » sur la fibre optique. Même Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé du Numérique et des Télécoms, le reconnaît : « Sur le terrain, les raccordements prennent trop de temps. » Or en 2025, cette technologie doit devenir un service universel, comme l’eau ou l’électricité, avec un « droit » au raccordement.

(la suite est disponible sur le site les Echos pour les abonnés)

Partagez !